Photo: Eva Blue Emma Williams, directrice de la Maison Notman

J’ai rencontré la directrice de la Maison Notman depuis avril 2016, Emma Williams, pour qu’elle m’explique ce que la «Maison du Web de Montréal» prévoit pour 2017.

Quelle est la mission de la Maison Notman?
C’est un espace communautaire pour l’écosystème de tech et de startups montréalais. Ce n’est pas un espace de coworking, mais nous sommes ouvert à toutes les personnes intéressées dans ces domaines-là. Nous soutenons les entrepreneurs et les communautés qui les aident. On loue des bureaux, on accueille des évènements -une soixantaine par mois- et on a un café ouvert au public.

Vos prédécesseurs étaient une équipe d’hommes, là vous gérez la Maison Notman entre femmes. Était-ce une volonté du Conseil d’Administration (CA)?
Je pense que le CA cherchait les meilleures personnes pour la job, qu’importe leur genre. C’est une coïncidence que la directrice, l’assistante et la gérante du café soient des femmes.

Est-ce que les gens trouvent que votre gestion est différente de la gestion précédente, celle de l’homme?
Oui [rires]! Les gens mentionnent ce stéréotype féminin voulant que les femmes soient plus organisées et donnent plus d’attention aux détails. Ça ne veut en aucun cas dire que les hommes font mal les choses. Les hommes et les femmes ont chacun leurs qualités et leurs défauts.

Comment les hommes et femmes se différencient-ils au niveau de l’entrepreneuriat de startups?
Pour moi, les meilleures équipes sont celles qui ont des cofondateurs femmes et hommes, car ils apportent leurs visions du monde, leurs façons de penser différentes. Les hommes, généralement, ont souvent plus confiance en eux et c’est quelque chose sur lequel les entrepreneurs femmes doivent travailler. De l’autre côté, les femmes sont meilleures dans les détails, dans la gestion d’équipe par exemple. Il y a un équilibre homme/femme qu’il faut atteindre.

«À la Maison Notman, 30% des entreprises ont été fondées par les femmes, mais nous souhaitons que ce chiffre grossisse.» – Emma Williams, directrice de la Maison Notman

Quels sont les projets pour 2017 de la Maison Notman?
Les mandats pour 2017 sont l’intelligence artificielle et la diversité. La Maison Notman fait partie du programme Google For Entrepreneurs et leur objectif premier est la diversité. Nous encourageons la tenue d’évènements axés sur la diversité, comme Ladies Learning Code, Kids Code Jeunesse, YES Montreal, etc. et nous créons des partenariats avec eux. Nous voulons attirer plus de femmes, aussi bien dans la location de nos espaces que dans l’organisation d’évènements.

Dans cette même volonté, nous avons également lancé, fin 2016, le programme Cercle des Jeunes Fondateurs de la Maison Notman, afin de créer des ponts entre le monde des affaires classique, le monde des startups et le monde des créatifs de Montréal. On veut que les jeunes travaillent ensemble pour créer de la croissance et de la créativité pour la ville.

Comment Montréal se différencie des autres villes à startups du monde?
Nous sommes relativement un petit alors l’aspect «si toi tu as du succès, moi aussi j’ai du succès», est vraiment fort. C’est de la collaboration au lieu de la compétition. Ce n’est pas quelque chose qu’on voit partout. On a le franglais, les femmes, les hommes, les communautés, les immigrés, etc. On a une belle inclusion, même s’il reste beaucoup de travail à faire.

Que penses-tu des festivals, des lieux de coworking, les gyms, etc. uniquement réservés aux femmes?
C’est une question délicate. Personnellement, je pense qu’inclure tout le monde est toujours mieux. Les hommes veulent travailler avec des femmes et les femmes veulent aussi travailler avec des hommes. Je peux comprendre les raisons, mais en même temps je pense au Cégep, où je me suis retrouvée avec des élèves qui venaient de collèges non-mixtes et ils avaient de la misère à étudier ensemble.

Un dernier message à faire passer? Besoin de bénévoles?
Si vous êtes intéressés par la communication, les médias sociaux, la programmation web, etc. contactez-nous. Nous sommes juste deux personnes et nous sommes une OSBL, donc on a toujours besoin de bras!

Aussi dans Techno :

Dû à un problème technique relié à la publication de publicités sur notre site web, nous avons temporairement désactivé la zone de commentaires sur le site web. En attendant que le problème soit réglé, nous invitons les lecteurs à faire leurs commentaires via notre page Facebook, soit directement sur notre mur, ou en message privé. Merci de votre compréhension et merci de nous lire!