Diana Mounter

Diana Mounter est gestionnaire des systèmes de design à GitHub, une plateforme utilisée par tous les programmeurs du monde pour développer des logiciels et des applications, mais elle est surtout une spécialiste de la couleur. Elle se passionne pour l’utilisation de ce médium, la couleur, afin d’orienter l’internaute et faciliter son interaction avec un site web. Cet art est si difficile que peu de personnes osent s’affirmer «expert de la couleur». Diana Mounter sera conférencière à l’évènement annuel du web à Québec, le WAQ Web. Rencontre.

Pourquoi est-ce si difficile de se proclamer experte de la couleur?
Il y a énormément de choses à apprendre. En design numérique, vous devez connaître les modèles de couleurs les espaces de couleur, les schémas de couleur, les contrastes, l’accessibilité, les conventions de langage de couleur et la signification des couleurs dans les interfaces ou pour votre marque. Mais cela n’est que la pointe de l’iceberg. Vous pourriez pousser vos connaissances encore plus loin, comme l’histoire de la couleur, l’anthropologie, la botanique, la neuroscience, etc. Dans le livre, Le langage secret de la couleur, on commence par dire «quiconque prétend être un expert en couleur est un menteur». Tout cela rend le travail avec la couleur un peu intimidant, mais également excitant, car il y a tellement de choses à apprendre.

J’imagine que les couleurs sont liées à la culture. Comment construire un site international avec des couleurs adaptées à tous?
Oui, les couleurs prennent des significations différentes selon les cultures. Les couleurs peuvent être politiques ou avoir un sens religieux. Concevoir un site web qui communique la même signification à l’échelle internationale est une tâche difficile. Je pense que c’est un domaine où des systèmes de design bien conçus peuvent aider. Dans les faits, beaucoup d’entre nous travaillent sur des sites web et des applications pour lesquelles plusieurs développeurs ont contribué. C’est alors difficile d’obtenir un résultat cohérent. Cependant, de nombreux sites internationaux ont des pages de marketing séparées du reste du site. Ce sont de plus petites sections du site web qui peuvent être adaptées à un public spécifique. Idéalement, ces sections vous permettent de communiquer la valeur du produit à un groupe de clients dans la langue, le ton et le style qui sont significatifs pour cette culture, même si le reste du site ou de l’application est plus générique.

Quels sont les défis techniques liés aux couleurs en interface?
L’une des principales préoccupations est l’utilisation de la couleur pour communiquer un sens ou une intention. Il existe des modèles courants d’utilisation de la couleur dans l’interface, tels que le succès communiqué en vert ou le danger communiqué en rouge. Ils valent souvent la peine d’être respectés, car ils sont devenus une norme. Des difficultés surviennent lorsque l’information peut être importante pour un type d’internaute, mais commune et attendue pour un autre. Nous en rencontrons beaucoup chez GitHub en raison des nombreux développeurs qui utilisent notre application web. Beaucoup de gens l’utilisent fréquemment tout au long de la journée, tandis que d’autres peuvent l’utiliser une ou deux fois par semaine. Ce qui est urgent et important pour un internaute quotidien peut ne pas avoir la même urgence pour un internaute moins fréquent. Il n’y a pas de solution unique pour tous.

En plus de prendre des décisions difficiles sur la signification des couleurs, les concepteurs doivent également tenir compte des personnes et du contexte dans lequel quelqu’un utilise le site web. Une personne pourrait être daltonienne, elle pourrait également utiliser un moniteur de mauvaise qualité ou elle pourrait afficher un site web sur un téléphone en plein soleil. Avec toutes ces considérations, nous ne pouvons souvent pas compter uniquement sur la couleur pour communiquer le sens. Utiliser des étiquettes de texte et des icônes peut aider, mais il vaut également la peine de tester le site web dans des teintes de gris ou d’utiliser des outils qui vous permettent d’afficher et de tester un site web du point de vue d’une personne ayant un handicap visuel.

Y a-t-il des couleurs à ne pas utiliser sur un site web et d’autres qui sont obligatoires?
Toutes les couleurs peuvent être perçues comme bonnes ou mauvaises. Toutes les couleurs peuvent être faciles ou difficiles à travailler. Cela dépend beaucoup du contexte. Les couleurs couramment utilisées, auxquelles je tiens dans les sites web, sont le rouge pour le danger, le jaune pour l’avertissement, le bleu pour l’information et le vert pour le succès. Les gens apprennent leur signification à travers de nombreux autres sites web et, dans certains cas, à travers des métaphores existantes en dehors du design numérique. Je veux que les utilisateurs sachent comment utiliser mon site web rapidement, alors ça ne vaut pas la peine d’essayer de réinventer la roue!

Vous avez travaillé dans l’imprimé avant de passer au web. À quel point les couleurs sont utilisées différemment en ligne?
À bien des égards, les couleurs sont utilisées de la même manière dans l’imprimé et le web. L’une des différences les plus évidentes est que les modèles de couleur fonctionnent différemment. Le RGB, utilisé dans la conception numérique, est un modèle de couleur additif. Il fonctionne en mélangeant la lumière rouge, verte et bleue pour faire d’autres couleurs. En imprimé, nous utilisons généralement le modèle de couleur CMJN, qui est un modèle de couleur soustractive. Essentiellement, la couleur CMJN réduit ou absorbe la lumière qui serait autrement réfléchie. C’est pourquoi il est difficile de faire correspondre les couleurs précisément entre le web et l’impression.

Sur le web, j’ai moins de contrôle sur la sortie finale. Il y a plusieurs types d’écrans sur lesquels la personne peut voir le site. Elle pourrait utiliser un téléphone avec une résolution HD ou un vieux moniteur de bureau avec une résolution plus faible. Les systèmes d’exploitation, les cartes graphiques d’ordinateur et les navigateurs peuvent tous utiliser des systèmes de couleurs différents qui affectent le résultat final. J’aime travailler avec l’imprimé, car vous avez beaucoup plus de contrôle sur le support sur lequel il est regardé.

Diana Mounter sera au WAQ Web à Québec, le 12 avril 2018

********
Qui est Diana Mounter?

  • Diana est une designer basée à Brooklyn, aux États-Unis
  • Elle est une spécialiste des systèmes de design
  • Elle gère l’équipe des systèmes de conception de GitHub
  • Elle a travaillé chez Etsy, à New York

Aussi dans Techno :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!