Quelques mois après le lancement de son téléphone phare G5, LG dévoile aujourd’hui son second téléphone haut de gamme de l’année, le V20, un appareil qui se démarque notamment par sa qualité audio, tant à l’écoute qu’à l’enregistrement, et par la présence d’un second écran toujours allumé au haut de l’écran principal. Voici mes premières impressions.

Qu’est-ce que c’est?

Le V20 est en quelque sorte l’équivalent du Samsung Galaxy Note 7 pour LG. Un grand téléphone, qui offre des caractéristiques évoluées et qui permet à l’entreprise d’avoir un nouveau modèle haut de gamme à offrir à longueur d’année, et non seulement au lancement de son appareil phare (le LG G5).

Le concept est nouveau pour la compagnie au Canada, mais le LG V20 est en fait le successeur V10, un téléphone similaire qui avait reçu de bonnes critiques dans les marchés où il a été lancé l’année dernière.

Design et fiche technique

Le design du LG V20 ressemble quand même à celui du LG G5, mais celui-ci est suffisamment amélioré pour laisser une bien meilleure impression après une brève prise en main. Le V20 est mince et léger, et si le G5 donnait parfois l’impression d’un prototype, ce n’est pas le cas avec le V20.

Notons toutefois que le V20 n’est pas un téléphone modulaire, contrairement au G5. Vu le manque d’enthousiasme par rapport à cette fonctionnalité de l’appareil phare de LG, on imagine que les consommateurs vont pardonner ce retour en arrière à la compagnie.

L’appareil est par contre doté d’un couvercle amovible, ce qui permet de remplacer sa pile (l’un des avantages du design modulable du LG G5). L’appareil devrait être particulièrement résistant aux chocs, à cause de l’utilisation de polycarbonate de silicone et d’aluminium dans sa conception.

La fiche technique du V20 est pour sa part excellente, à la hauteur de ce que l’on peut espérer d’un téléphone haut de gamme en 2016. Son écran QHD de 5,7 pouces est superbe, et son processeur Snapdragon 820 avec 4 Go de mémoire vive devrait être amplement suffisant pour les applications les plus lourdes, et ce, pour encore quelques années.

Notons aussi que l’appareil est doté d’une capacité de 64 Go avec fente pour carte microSD. Sa pile est pour sa part dans la moyenne supérieure, à 3200 mAh.

Un curieux second écran
second-ecran

Tout comme le V10 avant lui, le V20 (un nom qui coule quand même bien en français, sois-dit en passant) est doté d’un second écran au haut de son écran régulier.

Cet espace est utilisé de différentes façons, notamment pour afficher de l’information ou encore des raccourcis pour ses applications préférées.

Je n’ai pas essayé le V10, il est donc difficile pour moi d’évaluer si le second écran du V20 est plus prometteur que son prédécesseur, mais pour l’instant, je suis plus sceptique qu’enthousiaste par rapport à ce dernier. Il faut dire que je n’ai jamais utilisé les fonctionnalités reliées à l’écran recourbé des téléphones Edge de Samsung, qui vise les mêmes objectifs que le second écran du V20.

Le second écran est quand même d’une bonne qualité, mais son positionnement au haut d’un téléphone de 5,7 pouces ne le rend pas des plus pratiques. Il s’agit ici plus d’un gadget que d’une nouveauté vraiment intéressante.

Audio (très) haut de gamme

La seconde caractéristique originale du LG V20 est son emphase sur l’audio haut de gamme.

LG s’est d’ailleurs associé à la marque danoise B&O Play (une filiale de Bang & Olufsen) pour peaufiner le son de son appareil, qui utilise un design de convertisseurs analogiques numériques Quad DAC (CNA Quad haute-fidélité), du fabricant ESS.

Sans trop entrer dans les détails pour l’instant, notons que le design du convertisseur intègre les composantes de quatre convertisseurs dans une seule puce, qu’il offre un ajustement analogue du volume et que le téléphone est équipé d’une composante permettant d’offrir un voltage supérieur à ce que les téléphones intelligents offrent normalement, afin de permettre l’utilisation d’écouteurs pour audiophiles avec le V20.

Détail intéressant, les quatre convertisseurs du téléphone ne sont pas toujours activés, puisqu’un seul convertisseur est utilisé lorsque le téléphone est en mode autonomie prolongée ou que l’utilisateur écoute une source audio de mauvaise qualité.

L’emphase sur l’audio de qualité est un ajout intéressant pour le V20, mais il s’agit néanmoins d’un ajout qui devrait plaire à une petite frange des consommateurs seulement (HTC a d’ailleurs tenté cette stratégie sans grand succès avec son HTC One 10). LG devra aussi trouver une façon d’expliquer ses avantages audio au grand public, ce qui n’est pas gagné d’avance.

Détail intéressant, LG ne limite pas non plus les prouesses audio du V20 à l’écoute de fichiers audio 32-bit. L’appareil permet aussi d’enregistrer sa musique avec une qualité sans perte, tout en limitant les bruits ambiants.

C’est en fait la fonctionnalité la plus impressionnante du V20. Dans une démonstration d’un enregistrement en concert effectué avec un iPhone et un V20, la qualité sonore du téléphone de LG était tout simplement époustouflante.

Trois caméras

Alors que le marché des téléphones intelligents stagne, LG tente constamment d’innover, avec des nouveautés comme des designs modulaires, des écrans toujours allumés et des systèmes audio haut de gamme.

Ces différents paris ne portent pas toujours fruit. Une des nouveautés du LG G5 était toutefois particulièrement réussie et pratique: l’ajout d’un second appareil photo arrière, qui prend des images en grand-angle.

J’ai adoré cette fonctionnalité sur le G5. Le grand-angle n’était pas parfait, avec de grosses aberrations sur les côtés des clichés, mais il permettait néanmoins de réussir des photos qui étaient jusqu’ici impossibles à prendre avec un téléphone intelligent.

Bonne nouvelle, le V20 reprend le concept, avec deux appareils photo à l’arrière, un normal de 16 mégapixels, et l’autre grand-angle (135 degrés) de 8 mégapixels.

En plus de ses deux caméras arrière, le LG V20 est aussi équipé d’une caméra avant grand-angle, à 120 degrés.

Notons que la caméra arrière est dotée d’un système de mise au point hybride (détection de phase, détection au laser et détection de contraste) et aussi du mode Steady Record 2.0, un système stabilisation logicielle du processeur Snapdragon 820 de Qualcomm pour prendre des vidéos stables. Le résultat semblait assez convaincant dans une vidéo de présentation lors du dévoilement du téléphone, mais il faudra évidemment l’essayer pour s’en faire une idée.

Logiciel: Android Nougat et quelques nouveautés

Côté logiciel, le V20 est le premier nouveau téléphone à profiter du système d’exploitation Android 7.0 Nougat.

Cette exclusivité ne sera pas bien longue, mais elle permet à LG d’offrir quelques nouveautés uniques pour l’instant, comme la possibilité de faire une recherche universelle dans son téléphone, incluant à l’intérieur même des applications.

Parmi les autres avantages de Nougat, notons qu’il est possible de séparer son écran en deux pour utiliser deux applications en même temps. À cause de son écran IPS, et non AMOLED, il y a toutefois de fortes chances pour que l’appareil ne soit pas compatible avec la réalité virtuelle Daydream, mais cela reste à confirmer.

Lancement cet automne
Le LG V20 s’annonce dans l’ensemble pour être un bon téléphone, à condition d’aimer les appareils plus gros. Celui-ci reprend la plupart des forces du G5, tout en ajoutant quelques nouveautés, parfois intéressantes (l’enregistrement audio haute-fidélité), parfois moins (le second écran).

Le V20 sera lancé aux États-Unis pendant le troisième trimestre de 2016. Aucune date n’a été annoncée pour le Canada pour l’instant. Au Québec, le téléphone sera une exclusivité de Vidéotron.

Aussi dans Techno :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!