Après un rappel historique le mois dernier, Samsung abandonne finalement son téléphone intelligent Galaxy Note 7 à la suite dela surchauffe de plusieurs appareils de remplacement dans le monde au cours des derniers jours. Samsung doit maintenant encaisser l’échec et rebâtir petit à petit le lien de confiance brisé entre la compagnie et ses consommateurs.

Quoi faire après cette décision difficile, mais nécessaire?

C’était la chose à faire
Un lancement prometteur, des téléphones qui brûlent, une première réponse rapide de Samsung, un rappel houleux par la suite, un nouveau départ, des téléphones qui brûlent encore, la fin de la production. Voilà, en gros, le résumé de la crise sans précédent qui affecte Samsung depuis les dernières semaines.

Si l’abandon de ce qui s’annonçait comme un des meilleurs téléphones sur le marché peut paraître excessif pour certains, force est d’admettre que c’était la chose à faire pour la compagnie coréenne.

Organiser un second rappel aurait été risible, et les risques d’accidents graves sont de toute façon trop élevés pour qu’une autre option soit envisageable. Plus vite les gens cesseront d’en parler, et plus vite les agents de bord cesseront de mentionner les risques reliés au Samsung Galaxy Note 7 au décollage des avions, plus vite Samsung pourra commencer à réparer les dommages causés à son image par la saga.

Le Samsung Galaxy S7 Edge peut prendre la relève
La bonne nouvelle, c’est que Samsung possède dans son portfolio un excellent téléphone de remplacement pour le Galaxy Note 7: le Samsung Galaxy S7 Edge.  Celui-ci n’a pas de stylet, mais il est presque aussi grand et il partage les principales forces du défunt téléphone.

Bref, la situation aurait vraiment été pire si Samsung avait par exemple perdu son Galaxy S7 il y a quelques mois, ce qui aurait enlevé toute option haut de gamme aux consommateurs fidèles à la compagnie.

Le Galaxy Note 8 ne devrait pas être lancé
Samsung a encore plusieurs mois pour évaluer les répercussions de la crise, mais pour l’instant, tout indique que l’entreprise devra non seulement abandonner le Galaxy Note 7, mais peut-être aussi tous ses successeurs.

Un rappel de cette ampleur ne sera pas oublié de sitôt, et un éventuel Galaxy Note 8 remettrait à l’avant-plan les problèmes du Galaxy Note 7 et continuerait d’affaiblir la réputation de qualité que Samsung avait si bien bâtie jusqu’ici.

Apple en sort gagnant (pour plusieurs raisons)
Considérant l’importance de Samsung dans le marché, tous les fabricants de téléphones pourront probablement profiter de sa chute, notamment Google, qui s’apprête à lancer sa nouvelle gamme Pixel la semaine prochaine. C’est toutefois Apple qui s’en sort le mieux. Non seulement le fabricant de l’iPhone obtiendra des ventes directes en raison de l’abandon de son rival, mais sa marque gagnera aussi au jeu des comparaisons qui aura forcément lieu pendant les prochains mois.

Plus important encore, l’iPhone jouit d’une meilleure intégration logicielle et matérielle que les téléphones Android, ce qui permet aux appareils iOS d’avoir une autonomie correcte, même avec une petite pile.

Pour offrir une autonomie similaire à l’iPhone, les fabricants Android doivent produire des piles plus denses, et donc plus dangereuses. La limite a été atteinte avec le Galaxy Note 7, mais la pile de l’iPhone pourrait encore être plus grosse au besoin, ce qui veut dire que si les fabricants Android doivent désormais faire de plus en plus attention à leurs piles et aux fonctionnalités qu’ils ajoutent à leurs téléphones, Apple a pour sa part beaucoup plus de latitude pour innover sur le plan technologique.

Le temps est à la vertu
Samsung doit maintenant limiter les dégâts et s’assurer que la débâcle du Samsung Galaxy Note 7 n’affectera pas le reste de l’entreprise. Il n’y a aucune solution magique pour se sortir de l’impasse actuelle. En effet, même un Galaxy S8 extraordinaire ne ferait pas oublier la mésaventure, mais rappellerait au contraire les risques d’un téléphone qui veut trop en faire.

La compagnie doit plutôt faire preuve d’humilité dans ses communications, corriger les failles internes qui ont permis une débâcle du genre et devenir première de classe quant à la sécurité des téléphones intelligents. Le temps n’est plus à l’audace ni à la croissance à tout prix, mais à la vertu.

Aussi dans Techno :

blog comments powered by Disqus