Un haut-parleur connecté doté de Siri, de nouveaux ordinateurs Mac, un nouvel iPad Pro de 10,5 pouces et des mises à jour à macOS, iOS tvOS et watchOS : les développeurs et journalistes présents à la Worldwide Developers Conference (WWDC) d’Apple ont eu droit à une journée chargée lundi. Voici principales annonces de la journée.

HomePod: Apple s’attaque à Sonos et à l’Amazon Echo

Tel que prévu, Apple a dévoilé à la conférence WWDC un haut-parleur connecté, le HomePod.

L’appareil se situe à mi-chemin entre un Amazon Echo et un haut-parleur Sonos, puisqu’il permet d’accéder à l’assistant Siri (comme avec l’Amazon Echo), mais il est aussi conçu pour jouer de la musique (à la manière des systèmes comme Sonos).

Je n’ai pas eu l’occasion d’entendre l’appareil, qui sera lancé aux États-Unis à la fin de l’année seulement. Visuellement, celui-ci ressemble à un Play:1 de Sonos, mais avec un format plus arrondi.

Parmi ses fonctionnalités intéressantes, le HomePod pourra ajuster sa facture sonore en fonction de l’endroit où il est placé dans une pièce. Contrairement à Sonos, qui nécessite de balayer la pièce avec un iPhone ou un iPad pour ajuster ses haut-parleurs de cette façon, celui d’Apple pourra le faire automatiquement avec l’aide de ses six microphones intégrés.

Grâce à l’arrivée du protocole AirPlay 2 (plus d’informations à venir sur le sujet un peu plus bas), celui-ci pourra aussi être relié à d’autres haut-parleurs dans sa maison, avec une gestion pièce par pièce de la musique. Un utilisateur pourra ainsi faire jouer une chanson dans le salon, et une autre dans la chambre à coucher, à condition de posséder des haut-parleurs AirPlay 2 ou un second HomePod.

L’intégration avec Siri devrait pour sa part fonctionner un peu comme avec les haut-parleurs Google Home et Amazon Echo. Il sera possible d’accéder à des informations générales (convertir des unités et demander la météo), mais aussi de contrôler des objets connectés.

Contrairement aux autres plateformes, Apple souhaite notamment se démarquer avec la confidentialité de son système, en envoyant des informations anonymes seulement et en chiffrant toutes les communications du HomePod.

D’un point de vue technologique, notons que l’appareil est doté de sept haut-parleurs aigus et d’un caisson des graves de 4 pouces et d’un processeur A8 pour les ajustements audio en temps réel. Celui-ci est compatible avec l’iPhone 5S et plus, et devrait pouvoir être synchronisé automatiquement, comme avec les écouteurs AirPods.

L’appareil fonctionnera à son mieux avec Apple Music, grâce à l’intégration avec Siri, mais celui-ci devrait aussi pouvoir être utilisé avec les autres services du genre, grâce à la connectivité AirPlay 2.

Le HomePod sera lancé en décembre aux États-Unis, au Royaume-Uni et en Australie pour 349$ US, et dans les autres pays, incluant au Canada, en 2018.

Un iPad Pro de 10,5 pouces qui se prend pour un ordinateur

Apple avoir lancé une nouvelle tablette d’entrée de gamme le mois dernier, Apple a dévoilé au WWDC une refonte haut de gamme de sa tablette iPad Pro, désormais offerte dans un format de 10,5 pouces.

Outre sa taille qui est plus grande, cet écran est aussi plus lumineux (600 nits) et offre un meilleur taux de rafraichissement (120 Hz) que les autres iPad sur le marché. Ce rafraîchissement améliore la navigation d’une façon notable, surtout lorsque le texte défile rapidement dans une page web, par exemple, et permet aussi d’améliorer les performances de l’Apple Pencil, qui est désormais doté d’une latence de 20 ms.

J’ai eu l’occasion d’essayer brièvement l’iPad après la présentation. Son format est plus grand que l’iPad de 9,7 pouces (la différence est évidente lorsque l’on place les deux appareils côte à côte), mais pas au point d’être problématique.

L’écran plus grand a d’ailleurs permis à Apple de créer un clavier virtuel plus grand, dont les touches sont désormais de la même taille qu’un clavier régulier. Écrire à deux mains sur l’appareil est d’ailleurs franchement rapide.

L’iPad se transforme en ordinateur
Plusieurs nouveautés d’iOS 11 ont été conçues spécialement pour l’iPad, qui ressemble ainsi de plus en plus à un ordinateur. Il sera notamment possible d’agrandir le Dock pour y placer plus d’applications, et de l’afficher par-dessus les applications ouvertes, comme avec un ordinateur. L’interface multitâche a été améliorée, il sera possible de glisser et de coller des éléments d’une application à l’autre et un gestionnaire de fichiers, Files, sera (enfin) offert avec l’iPad.

Parmi les autres caractéristiques de l’iPad Pro, notons que celui-ci est offert avec 64 Go d’espace et plus, qu’il est équipé du même appareil photo que l’iPhone 7 et du processeur A10X, 30% plus performant que l’A9X.

Le nouvel iPad Pro sera offert à compter de la semaine prochaine, à partir de 869$ au Canada.

Apple dévoile macOS High Sierra et de nouveaux Mac

Le prochain système d’exploitation Mac portera le nom de macOS High Sierra, et devrait notamment ouvrir les portes de l’univers Mac à la réalité virtuelle.

Apple a passé de longs moments à présenter améliorations apportées à son futur système d’exploitation qui permettront aux développeurs de créer des jeux et des applications beaucoup plus performantes graphiquement, avec notamment l’arrivée de la plateforme graphique Metal 2 et du support pour cartes graphiques externes Thunderbolt 3.

Pour la première fois, macOS sera d’ailleurs compatible avec une plateforme de réalité augmentée, SteamVR, qui utilise le casque HTC Vive. Les développeurs pourront porter les jeux Unreal et Unity en réalité augmentée vers l’univers Mac sans problème, ce qui manquait jusqu’à présent.

En plus des nouveautés graphiques, Apple annoncé l’arrivée d’un nouveau système moderne de gestion de fichiers sur Mac, le Apple File System (APFS). Cette nouvelle technologie passera inaperçue pour plusieurs, mais devrait par exemple accélérer considérablement la copie de fichier, par exemple.

Comme toujours, Apple a aussi présenté quelques nouveautés à ses logiciels gratuits, comme Mail, Photos et Safari. Ce dernier bloquera désormais automatiquement certaines publicités, une fonctionnalité qui devrait arriver sur Chrome prochainement également.

macOS High Sierra est offert en version bêta pour les développeurs, et devrait être lancé vers l’automne.

Des MacBook et iMac mis à jour

Apple a mis à jour tous ses ordinateurs MacBook et iMac au WWDC. Ceux-ci seront désormais équipés des processeurs Intel Kaby Lake de dernière génération, et Apple a revu légèrement les différentes configurations de ses appareils, en offrant notamment des nouveaux modèles d’entrée de gamme et en améliorant les cartes graphiques de ses ordinateurs.

Dans l’ensemble, les nouveaux ordinateurs sont des mises à jour mineures, mais les nouveaux processeurs devraient assurer des performances légèrement améliorées et pourraient permettre d’augmenter l’autonomie des MacBook et MacBook Pro. Il faudra évidemment attendre de les mettre à l’essai pour s’en faire une idée.

Détail étonnant, le MacBook Air a lui aussi eu droit à une mise à jour, avec un processeur légèrement plus rapide. L’appareil est toutefois vieillissant, et certaines de ses caractéristiques, comme son écran, ne sont tout simplement plus dans le coup. Le prix du MacBook Air est intéressant, mais un MacBook régulier représente à bien des égards un meilleur achat.

Les nouveaux modèles de MacBook et iMac sont déjà en vente sur l’Apple Store.

Apple annonce l’iMac Pro

Apple avait annoncé son intention de mettre à jour son Mac Pro il y a quelques semaines, et c’est finalement un ordinateur tout en un que l’entreprise a dévoilé aujourd’hui.

L’appareil reprend le design de l’iMac, mais avec une teinte grise foncée et avec des composantes beaucoup plus performantes.

Avec un processeur Intel Xeon à 18 coeurs, son grand écran 5K, une carte graphique AMD Radeon Vega, jusqu’à 128 Go de mémoire vive et 4 To d’espace SSD, celui-ci n’a pas à rougir de son appellation « pro » (qu’il porte avec évidemment plus de conviction que le MacBook Pro).

L’ordinateur sera mis en vente plus tard cette année, à partir de 5000$ US.

iOS 11 arrive (avec son lot de nouveautés)

Un assistant personnel Siri amélioré, un centre de contrôle repensé, un nouveau système de fichiers et la possibilité de transférer de l’argent par iMessage: voilà quelques-unes des nouveautés de la prochaine version du système d’exploitation mobile d’Apple, que l’entreprise a longuement présenté sur scène au WWCC 2017.

Apple Pay pour régler ses comptes
La nouveauté qui m’intrigue le plus d’iOS 11 est la possibilité de transférer de l’argent avec Apple Pay, par l’application iMessage. L’interface présentée était simple et efficace, mais quelques éléments de l’annonce méritent qu’on s’y attarde un peu.

L’intégration de l’application à iMessage forcera ainsi à utiliser le service sur iOS uniquement. Pour le transfert entre deux personnes, ce n’est pas un problème, mais pour une série de paiements à un groupe d’amis, la chose pourrait être plus complexe, et les solutions des banques, même si elles sont moins élégantes, pourraient s’avérer plus pratiques.

Notons aussi que plusieurs personnes n’ont qu’une carte de crédit d’ajoutée à leur compte Apple Pay, et non une carte de débit. Il n’est toutefois pas impossible qu’Apple permette de relier son compte bancaire avec son compte Apple Pay directement, puisqu’il sera possible de transférer l’argent reçu vers sa banque. Par défaut, celui-ci sera toutefois placé dans une carte d’achat Apple Pay, qui pourra être utilisée pour n’importe quel achat dans les magasins avec un terminal sans contact compatibles avec Apple Pay.

Une analyse plus poussée de la fonctionnalité sera à faire lors de son lancement à l’automne.

Des nouveautés photos
iOS 11 offrira plusieurs nouveautés reliées à l’appareil photo et à l’application Photos de l’iPhone et de l’iPad. J’ai particulièrement apprécié le lancement d’un outil permettant aux développeurs d’utiliser les informations de profondeur obtenues à partir des deux caméras de l’iPhone 7 Plus. Jusqu’à présent, seule l’application officielle d’Apple pouvait en profiter.

Apple permettra aussi désormais de rendre des photos avec une longue exposition (pour photographier une rivière, par exemple) et améliorera ses photos Live Photos, en permettant de choisir l’image par défaut de la vignette.

Siri s’améliore
Apple a présenté les nouveautés de son assistant Siri plus rapidement que ce à quoi je m’attendais, mais quelques annonces méritent tout de même notre attention. Siri offrira par exemple une meilleure compréhension du contexte de ce qui est dit, afin de poser des questions subséquentes après une première, et une nouvelle prononciation.

Dans une démonstration en anglais au WWDC, la voix de Siri était en effet impressionnante, capable d’avoir différentes intonations pour un même mot, selon son utilisation. Le réalisme est saisissant. Il sera intéressant de voir si cette nouvelle voix, obtenue par apprentissage automatique, sera offerte en français également.

La musique multipièce arrive sur iOS, avec AirPlay 2
L’une des nouveautés les plus intéressantes d’iOS 11 devrait être l’arrivée surprise du protocole AirPlay 2, qui intègrera finalement la gestion multipièce. AirPlay pourra donc être utilisés pour contrôler les haut-parleurs dans toute sa maison, comme c’est possible de le faire avec les appareils Bose, Chromecast et Sonos, par exemple.

Plusieurs fabricants auraient déjà confirmé leur intention de lancer des haut-parleurs compatibles avec la technologie plus tard cette année. En ajoutant ceci au HomePod, Apple redevient un joueur à surveiller dans ce milieu.

Apple mise sur la réalité augmentée et l’apprentissage automatique

Voilà plusieurs mois qu’Apple prépare l’arrivée de la réalité augmentée. Tim Cook a notamment abordé la technologie dans ses conférences avec les investisseurs, et ce n’était qu’une question de temps avant que la technologie soit offerte aux développeurs d’Apple.

Celle-ci est finalement arrivée au WWDC17 avec ARKit, un outil de développement permettant de créer des jeux et des animations s’affichant par-dessus l’environnement filmé avec la caméra de l’iPhone ou de l’iPad. J’ai eu l’occasion de voir quelques démonstrations après la présentation d’Apple au WWDC.

La technologie semble fonctionner quand même assez bien, sans pour autant se démarquer des plateformes plus performantes, comme Google Tango. En offrant la réalité augmentée sur tous les appareils iOS, Apple devrait toutefois s’imposer rapidement comme la plateforme à considérer pour les développeurs.

Apple aussi fait quelques annonces par rapport à un autre mot du moment, l’apprentissage automatique. L’entreprise devrait notamment permettre aux développeurs d’utiliser l’apprentissage automatique sur l’iPhone directement, en plus de profiter d’outils de développement d’Apple reliés à la reconnaissance de l’image.

Une refonte pour l’App Store
Neuf ans après son lancement, Apple finalement aussi dévoilé une mise à jour importante à sa boutique d’applications App Store, qui offrira notamment un écran d’accueil qui se renouvelle quotidiennement, une façon pour Apple d’encourager ses utilisateurs à consulter la boutique tous les jours.

Visuellement, l’application ressemble à Apple Music, et proposera notamment des ongles spécifiques pour les applications et les jeux.

Les développeurs auront aussi droit à de nouveaux outils, afin par exemple de mettre leurs applications à jour graduellement plutôt que d’un seul coup.

watchOS 4: l’Apple Watch arrive dans les gymnases

Apple a dévoilé sur scène au WWCC le système d’exploitation watchOS 4, qui offre notamment une interface légèrement modifiée, avec un nouveau menu permettant de basculer d’une application à l’autre, et de nouveaux cadrans, comme un cadran Siri et des cadrans Toy Story.

La nouveauté la plus intéressante avec watchOS 4 est toutefois l’intégration de l’Apple Watch avec des équipements spécialisés dans les salles d’entrainement, comme les vélos stationnaires et les tapis roulant.

Cet ajout permettra de synchroniser sa montre Apple Watch avec ces appareils d’un simple contact, comme lorsque l’on paye avec Apple Pay, et les informations tirées de la montre et de l’équipement seront alors échangées tout au long de la séance.

Il sera ainsi possible de suivre son rythme cardiaque sur l’exerciseur en temps réel, puis d’avoir les informations de ce dernier sur son téléphone par la suite. Les premiers appareils compatibles avec l’Apple Watch seront lancés d’ici la fin de l’année. Les principaux équipementiers seraient de la partie, mais considérant que les gymnases ne renouvellent pas leurs appareils tous les ans, il faudra peut-être attendre un peu plus avant de pouvoir en profiter au YMCA du coin.

Parmi les autres nouveautés reliées à watchOS, notons que la montre offrira une meilleure intégration Bluetooth, qui permettra d’utiliser des objets connectés plus facilement, sans passer par son téléphone. Il sera par exemple possible de synchroniser son Apple Watch avec une planche de surf connectée, qui indique la hauteur des vagues en temps réel sur sa montre.

Non, je ne testerai probablement pas cette fonctionnalité de sitôt!

Amazon arrive sur tvOS

La plus petite annonce du jour concernait l’Apple TV. L’un des principaux services de télé en ligne, Amazon Prime Video, aura finalement son application prochainement sur la console Apple TV, selon ce qu’a annoncé Tim Cook lors de sa présentation d’ouverture au WWDC.

L’arrivée d’Amazon marque la fin d’une longue lutte entre les deux entreprises, qui avait notamment fait entraîné le retrait de l’Apple TV par Amazon sur son site il y a quelques années.

D’autres nouveautés reliées à tvOS devraient être présentées plus tard cette année.

Aussi dans Techno :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!