Maxime Johnson / Métro Le haut-parleur connecté HomePod a été la grande vedette de la conférence WWDC. Le haut-parleur connecté HomePod a été la grande vedette de la conférence WWDC.

Apple avait beaucoup de nouveautés à annoncer cette semaine à la conférence Worldwide Developers Conference (WWDC) en Californie.

Au-delà des mises à jour annoncées pour ses Mac, iPad et systèmes d’exploitation, Apple s’est invitée dans plusieurs nouveaux marchés cette semaine à l’occasion de la conférence WWDC. Dans tous les cas, l’entreprise devra miser sur son grand bassin d’utilisateurs et sur la force de son écosystème si elle veut déloger les joueurs existants.

Les haut-parleurs connectés
Le nouveau marché le plus prometteur pour Apple est celui des haut-parleurs connectés, avec l’arrivée prochaine du HomePod, un système audio qui permet de jouer de la musique, mais aussi d’interagir avec l’assistant personnel Siri sans passer par un téléphone. Le HomePod pourra répondre à nos questions sur la météo et nous informer sur les dernières actualités, mais aussi contrôler les différents objets connectés de notre maison.

Ce marché est pour l’instant dominé par le haut-parleur Echo d’Amazon, qui n’est offert qu’aux États-Unis. Amazon possède le plus grand écosystème de services tiers, et son appareil connaît un france succès au sud de la frontière.

Le HomePod pourra répondre à nos questions sur la météo et nous informer sur les dernières actualités, mais aussi contrôler les différents objets connectés de notre maison.

Pour déloger Amazon, Apple semble surtout miser sur la qualité audio de son appareil. La stratégie n’est pas mauvaise, mais elle ne représente qu’une partie de la solution. L’entreprise devra surtout continuer à améliorer son assistant personnel Siri, afin qu’il devienne un incontournable pour tous les développeurs, ce qui n’est pas le cas pour l’instant, malgré la grande quantité d’utilisateurs de produits Apple dans le monde.

La musique multipièce
Le plus grand perdant du WWDC pourrait bien être le fabricant de haut-parleurs Sonos, qui s’est bâti un petit empire au cours de la dernière décennie autour du concept de musique multipièce, qui fait en sorte qu’un appareil mobile contrôle des haut-parleurs répartis dans différentes pièces d’une maison.

Avec la future mise à jour iOS 11 et le nouveau protocole AirPlay 2, les iPhone et iPad pourront finalement contrôler des haut-parleurs sans fil de cette façon. Le HomePod pourra être utilisé pour jouer de la musique, mais une foule d’autres haut-parleurs compatibles produits par des fabricants comme Bang & Olufsen, Bose et Libratone pourront aussi être reliés pour former un seul système.

Sonos a déjà repoussé les attaques d’entreprises établies comme Bose et Google, mais l’arrivée d’Apple dans ce secteur pourrait lui faire mal. Après tout, les utilisateurs de Sonos, attirés par le design épuré et la simplicité des haut-parleurs de la gamme Play, sont aussi souvent des amateurs d’Apple.

Même si Sonos dispose d’un bon portfolio, les partenaires d’Apple pourraient rapidement inonder le marché et offrir des dizaines d’appareils, pour tous les goûts
et tous les prix, et faire d’AirPlay 2 une solution de choix pour la musique multipièce.

La réalité augmentée
La réalité augmentée, qui permet d’afficher des images virtuelles par-dessus ce qui est capté par la caméra d’un téléphone intelligent, est aux yeux de bien des observateurs l’une des technologies présentant le plus de potentiel en ce moment : une sorte de réalité virtuelle pour le grand public, qui pourrait rapidement être utilisée pour des jeux et des expériences, mais aussi pour des applications pratiques.

À l’heure actuelle, un développeur intéressé par la réalité augmentée a trois choix. Investir beaucoup d’argent pour développer sa propre technologie, utiliser des outils pour des plateformes spécialisées comme Google Tango et ne rejoindre qu’une poignée d’utilisateurs ou créer son expérience avec le nouvel ensemble de développement ARKit d’Apple et rejoindre des centaines de millions d’utilisateurs iOS du jour au lendemain. Le dilemme ne devrait pas être long à résoudre.

Apple ne connaît pas du succès avec tous ses nouveaux produits. Mais ceux qui parviennent à tirer profit de son écosystème existant peuvent souvent profiter d’un effet de levier et percer le marché. Dans tous les cas, il faut évidemment que la technologie soit d’une bonne qualité. Il faudra donc attendre le lancement d’iOS 11, cet automne, et du HomePod, en 2018, pour se faire une idée des chances de succès d’Apple dans ces nouveaux marchés.

Aussi dans Vie numérique :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!