Maxime Johnson Les jolis écouteurs sans fil Earin M2 sont offerts en ligne pour 249 $US.

Avec une bonne isolation contre les bruits ambiants, une qualité sonore correcte, un joli design et surtout un petit format pratique, les Earin M2 représentent un choix intéressant pour écouter sa musique dans les transports en commun.

La jeune pousse Earin est la première à avoir lancé de véritables petits écouteurs sans fil, grâce à une campagne de sociofinancement Kick­starter menée en 2014, longtemps avant l’arrivée d’Apple, Bose, de Jabra, de Sennheiser et des autres dans ce marché en pleine croissance. Alors que ses M1 ont déçu à cause de problèmes techniques, les M2 corrigent les principaux défauts de leurs prédécesseurs et offrent un nouveau départ mérité à l’entreprise.

Le meilleur design sur le marché
La plus grande force des M2 est sans aucun doute leur design. Les écouteurs sont minuscules et beaucoup plus subtils que leurs concurrents. Grâce à leur petitesse, à leur poids léger et à leur coussinet en mousse, ils tiennent fermement en place.

Alors que les écouteurs gauche et droit sont habituellement différents, les M2 sont identiques à 100% et peuvent donc être insérés dans n’importe quelle oreille. Grâce à un accéléromètre qui détecte leur positionnement, les canaux stéréo sont attitrés automatiquement, ce qui facilite leur utilisation dans la vie de tous les jours.

Les Earin M2 sont dotés d’une petite surface ronde tactile. Selon le mode, on l’utilise notamment pour mettre la musique sur pause (un tapement bref), avancer d’une chanson (deux tapements), reculer d’une chanson (trois tapements) ou lancer son assistant personnel Siri ou Google Assistant (un long tapement).

On range les écouteurs dans un joli étui d’aluminium en forme de capsule. L’étui est assez petit pour bien tenir dans une poche et sa pile intégrée fait passer l’autonomie des M2 de 4 à 14 heures environ, ce qui est dans la moyenne pour un appareil du genre.

On aime bien les petites ampoules DEL qui permettent de voir d’un coup d’œil l’état de la charge de la capsule, mais on regrette la présence d’un port micro-USB, une technologie vieillissante. Un port USB-C aurait certainement été préférable, considérant que la quasi-totalité des téléphones sur le marché ont adopté ce standard.

Des hauts et des bas technologiques
Les Earin M2 offrent quelques technologies avancées, qui ne fonctionnent malheureusement pas toujours comme prévu. La connectivité sans fil magnétique qui relie les deux écouteurs lorsqu’ils sont dans nos oreilles représente une amélioration importante par rapport aux M1, mais elle est encore parfois instable, surtout comparée aux AirPods d’Apple.

Les écouteurs devraient aussi en théorie réduire les bruits ambiants grâce à leurs microphones externes. Si la technologie fonctionne pendant les appels, ce n’est pas le cas lorsqu’on écoute de la musique. Ce n’est heureusement pas la fin du monde, cela dit, puisque l’isolation passive des M2 est excellente. On peut même s’en servir dans un petit avion bruyant sans problème (contrairement aux AirPods, d’ailleurs).

Les M2 offrent aussi une technologie de transparence audio, qui permet d’amplifier la voix de ceux autour de nous lorsque la musique est en pause. Malheureusement, l’effet fonctionne mal. C’est dommage, car cette technologie est pratique lorsqu’elle livre la marchandise, comme avec les Sennheiser True Wireless, qui seront lancés prochainement.

Un son neutre
Côté sonore, les M2 offrent une qualité correcte, sans fautes graves, mais sans forces non plus.

Le profil est neutre, ce que les audiophiles apprécieront. En pratique, le son est cependant un peu terne. On le sent notamment dans les pièces avec plus de basses et dans les baladodiffusions. Les dialogues sont alors clairs, mais les voix pourraient être plus envoûtantes. Les M2 ne seraient pas non plus mon premier choix pour m’inspirer pendant une séance de course à pied, par exemple.

Notons que la qualité de la transmission est pour sa part excellente, surtout sur un appareil Android compatible avec le codec aptX.
Malheureusement, les Earin M2 sont chers, à 249 $US. Leur qualité sonore et les technologies offertes ne justifient pas ce prix, mais leur taille et leur design, oui, du moins si ces aspects vous déplaisent dans les autres modèles plus abordables sur le marché.

Aussi dans Vie numérique :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!