Maxime Johnson Antidote 10

Le populaire logiciel d’aide à l’écriture Antidote gagne des fonctionnalités importantes cette année, qui me permettent déjà d’écrire d’une façon plus intelligible et plus inclusive, et ce, sur toutes les plateformes.

Druide a lancé hier la 10e édition d’Antidote, probablement le plus connu des logiciels québécois en dehors du monde des jeux vidéo. Comme toujours, la suite offre plus qu’un correcteur pour éliminer nos fautes, puisqu’il s’agit aussi d’un outil pour améliorer la qualité de nos textes.

Sur ce point, 2 des 120 nouveautés d’Antidote 10 ressortent particulièrement du lot. Le logiciel affiche ainsi l’Indice Antidote, qui évalue la lisibilité d’un écrit en fonction, notamment, de la longueur des mots et des phrases. En nous aidant à supprimer les formulations lourdes, le correcteur peut rendre nos propos plus faciles à comprendre (et donc plus efficaces). Notons que des indices de ce genre existaient déjà, mais pour l’anglais, et non pour le français.

Autre nouveauté intéressante – et bien de son temps –, Antidote peut analyser l’inclusivité d’un texte pour s’assurer qu’il représente autant les hommes que les femmes. Pour la phrase «les enseignants devraient être mieux rémunérés», le logiciel suggérera par exemple de remplacer «enseignants» par «corps professoral». Quand aucune expression inclusive n’existe, il propose plutôt de doubler le mot (les enseignants et les enseignantes).

En analysant mes chroniques des dernières semaines avec Antidote 10, j’ai réalisé la fréquence à laquelle j’emploie souvent un langage non inclusif. Le nouveau filtre d’inclusivité du logiciel rallonge d’ailleurs considérablement mon processus d’édition. Avec un peu de chance, j’intégrerai toutefois ses recommandations avec le temps et celles-ci s’imposeront d’elles-mêmes pendant que je rédigerai la première version de mes futurs textes.

Un bilinguisme amélioré
Druide améliore le bilinguisme d’Antidote dans cette nouvelle édition. En plus de bénéficier d’un vocabulaire enrichi, le logiciel permet enfin de traduire des mots et des expressions du français à l’anglais, et vice-versa, une fonctionnalité qui manquait cruellement à Antidote 9.

1,7 million de cooccurrences – ces mots qui sont souvent regroupés dans un énoncé, comme amour fou, amour de jeunesse et filer le parfait amour – s’affichent aussi dans les deux langues. Antidote détecte 3500 constructions anglophones lourdes, offre un nouveau dictionnaire des antonymes et plus de 117 000 nouveaux synonymes. Il ne peut toujours pas traduire automatiquement un texte au complet, mais écrire dans la langue de Shakespeare est tout de même plus facile qu’auparavant, surtout pour un francophone.

Antidote dans le nuage
La plus grande nouveauté d’Antidote 10, surtout à long terme, est l’arrivée d’Accès Tout Antidote, ou service ATA, une formule inutilement confuse qu’on pourrait simplement remplacer par Antidote sur le Web.

Le nouveau service rassemble tous les éléments d’Antidote, comme le correcteur, les dictionnaires et les guides, dans un navigateur Web. Ceux-ci offrent les mêmes fonctionnalités que dans le logiciel traditionnel, mais on y accède de n’importe quelle plateforme, incluant Chrome OS (un atout de taille pour le milieu scolaire, où ce système d’exploitation minimaliste connaît un certain succès).

Le service livre la marchandise, même s’il n’est offert qu’en version bêta pour le moment. Il propose d’ailleurs quelques fonctionnalités qui manquaient jusqu’ici à l’appel, comme la possibilité de synchroniser ses dictionnaires personnels sur tous ses appareils (incluant sur le Web). Télécharger le logiciel est aussi plus facile qu’auparavant, puisqu’un nom d’utilisateur remplace (enfin) le code d’activation qu’il était auparavant nécessaire d’avoir sous la main.

Pour la première fois, on peut en plus profiter du correcteur Antidote sur un téléphone ou une tablette. Cette dernière fonctionnalité n’a toutefois pas encore été optimisée pour les plateformes mobiles. Son utilisation, surtout sur un téléphone, est donc plutôt difficile dans ces conditions.

Accès Tout Antidote est offert gratuitement pour un an avec Antidote 10. L’adhésion y sera par la suite optionnelle (son prix reste à déterminer). La version courante du logiciel est vendue à partir de 129,95$ pour une langue, et la mise à jour à partir de 59$. C’est peu pour pouvoir se montrer sous son meilleur jour, que ce soit au moment de rédiger un article ou d’envoyer un simple courriel personnel. Après tout, on n’a pas besoin d’être un auteur (ou une auteure!) pour soigner son écriture.

Aussi dans Techno :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!