Maxime Johnson L’Apple Watch avec le bracelet milanais se vend 919$.

«T’as une Apple Watch? Est-ce que je peux l’essayer?»

Apple n’est pas la première compagnie à lancer une montre connectée, mais aucune autre jusqu’ici n’a autant retenu l’attention que son Apple Watch, autant dans les médias que dans la vie de tous les jours. Mise à l’essai d’un appareil qui se démarque un peu par ce qu’il accomplit, mais surtout par ce qu’il est.

Rares sont les appareils électroniques qui piquent autant la curiosité que l’Apple Watch. Depuis que je teste la montre d’Apple, toutes mes sorties sont agrémentées d’au moins une petite discussion sur l’appareil. La question qui revient le plus souvent est: «À quoi ça sert?» C’est aussi la plus difficile à laquelle répondre.

Ce qu’elle fait bien
L’Apple Watch est avant tout un second écran pour un iPhone (un téléphone est nécessaire pour toutes les fonctions connectées de l’appareil). La montre permet de lire ses notifications, et même d’y répondre dans le cas des textos. Notre téléphone reste plus souvent dans notre poche et, paradoxalement, on passe un peu moins de temps devant un écran qu’auparavant.

L’autre grand avantage de l’Apple Watch est lié à la santé. L’appareil nous avertit quand il est temps de se lever, il fait un suivi efficace de nos déplacements, de notre entraînement, de notre rythme cardiaque, etc. La montre d’Apple est un formidable outil pour se mettre en forme et convient autant sur une piste de course que dans une soirée mondaine.

Physiquement, notons que la couronne sur le côté de l’appareil pour faire défiler ou agrandir le contenu est un ajout particulièrement intéressant, qui sera certainement adopté par les autres montres connectées avec le temps.

Ce qu’elle fait correctement, sans plus
Il est possible d’installer une multitude d’applications tierces sur sa montre, mais bien honnêtement, celles-ci sont généralement peu utiles. Après tout, le iPhone est beaucoup plus efficace que la montre pour toute interaction dépassant quelques secondes.

Pour le reste, chaque utilisateur pourra probablement y trouver des fonctions qui l’intéressent, mais aucune ne semble vraiment universelle. Certains aimeront regarder leur moniteur pour bébé sur leur montre, d’autres parler au téléphone avec son microphone et son haut-parleur intégré, ou écouter de la musique en courant avec des écouteurs Bluetooth, etc.

Notons finalement que son autonomie est excellente si on considère toute la technologie qui s’y retrouve, puisque je n’ai que rarement été sous la barre des 45% à la fin d’une journée. Il faut néanmoins la recharger tous les soirs.

Ce qu’elle fait mal
L’Apple Watch est un appareil de première génération, et ça se sent parfois. Parmi ses défauts, notons que les applications tierces prennent parfois une éternité à s’ouvrir. Les cadrans logiciels, que l’on peut changer pour personnaliser sa montre, sont aussi un peu décevants.

Son plus grand problème est toutefois l’inconnu qui l’entoure. Quelles seront les fonctionnalités supplémentaires de la prochaine montre? Est-ce que son design sera le même, ou est-ce que Apple présentera un autre format? Est-ce que les bracelets s’agenceront aussi bien avec les futurs designs? Quelle sera la valeur de revente de la montre? Dans combien de temps cessera-t-elle de fonctionner? Toutes des questions légitimes, qui nous empêchent de prendre une décision vraiment éclairée au sujet de son achat.

L’allure avant la fonction
L’Apple Watch excelle généralement dans ses fonctions, mais force est d’admettre que les autres montres connectées sur le marché aussi. En fait, il est difficile de justifier l’achat d’une Apple Watch, un appareil plus cher que les autres, uniquement en mettant de l’avant ce qu’elle fait.

À quoi sert l’Apple Watch, donc?
Beaucoup à la parure. L’édition régulière de la montre d’Apple, en acier, est particulièrement jolie, avec un grand choix de bracelets élégants qui s’agencent à merveille avec la montre. On aime enfiler la montre le matin, et c’est la dernière chose qu’on enlève le soir.

Comme avec les montres traditionnelles, la fonction est ici secondaire (sinon, tout le monde achèterait une montre en plastique à 2$ et l’industrie de l’horlogerie s’effondrerait). Une montre, c’est avant tout un bijou.

Un bijou moderne, dans le cas de l’Apple Watch.

Trois collections
L’Apple Watch est offerte en trois collections différentes: l’Apple Watch Sports en aluminium (449$ et plus), l’Apple Watch en acier (699$ et plus) et l’Apple Watch Edition, en or (13 000$ et plus).

Aussi dans Techno :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!