Un monstre à plusieurs têtes pour concurrencer Spotify.

Apple a dévoilé lundi son nouveau service musical Apple Music. Même s’il faudra l’essayer en bonne et due forme pour s’en faire une idée, il semble pour l’instant que le service offre quelques bons éléments, mais aussi quelques-uns qui laissent à désirer et encore plusieurs interrogations.

Apple Music est tout d’abord un service plus complet que ce à quoi on s’attendait. Au lieu d’être un simple concurrent à Spotify et Rdio, celui-ci regroupe plusieurs volets distincts : un volet musical, qui permet d’écouter d’une façon illimitée sa bibliothèque et celle d’Apple Music au même endroit, Connect, une sorte de réseau social pour les artistes et Beats 1, une véritable radio mondiale diffusée en direct à partir des États-Unis et du Royaume-Uni.

Le bon
Tout le volet musical d’Apple Music semble avoir été bien monté, avec des listes pour découvrir de nouveaux artistes créées par des professionnels, une compatibilité améliorée avec Siri, une interface plutôt réussie et la possibilité de créer des listes de lecture avec autant sa propre musique que celle d’Apple.

On apprécie aussi le fait qu’Apple Music sera offert à l’automne sur les appareils mobiles Android, une première pour la compagnie. Si le prix de l’abonnement personnel est dans la moyenne, à 9,99$ US, le volet familial, lui, est aussi particulièrement avantageux, à 14,99$ US pour une famille de six personnes.

Le douteux
Le volet Connect et la nouvelle radio d’Apple Music m’intéressent toutefois beaucoup moins.

La radio internationale Beats 1, premièrement, m’apparaît passer complètement au côté de ce qu’est la radio, et des besoins des cultures qui ne sont pas anglo-saxonnes. Toute la musique locale, les goûts locaux et les référents culturels se perdent complètement dans une idée du genre. Et on ne parle ici même pas de la langue.

Curieusement, Apple comprend ce besoin, puisque la compagnie a lancé trois radios différentes, une à Londres, une à New York et une à Los Angeles. Dommage maintenant pour ceux qui habitent à Montréal, Gaspé, Mexico City, Marseille, Paris, Berlin, Munich, Tokyo, Singapour…

Pour ce qui est du volet Connect d’Apple Music, disons qu’Apple n’a pas vraiment réussi à expliquer en quoi celui-ci sera supérieur à Ping, le défunt réseau social musical lancé il y a quelques années par la compagnie, ni à garantir l’intérêt des artistes à se prêter au jeu.

L’inconnu
Plusieurs questions restent aussi en suspens par rapport à Apple Music. Quel sera le catalogue par rapport à celui des autres fournisseurs de musique par abonnement? Qu’adviendra-t-il aux listes musicales intégrant des chansons d’Apple Music si on quitte le service? Quel sera le prix pour en profiter au Canada? De quelle qualité seront les fichiers musicaux?

Il ne faudra heureusement pas attendre trop longtemps pour en savoir plus, puisqu’Apple Music sera lancé le 30 juin prochain.

Aussi dans Vie numérique :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!