L'adaptation iPad du jeu de société Ticket to Ride contribue aux succès de l'édition régulière.

En plus de bouleverser l’informatique, les médias et les jeux vidéo, les tablettes électroniques affectent aussi les jeux de société. L’éditeur américain Days of Wonder profite ainsi de son succès dans les boutiques de jeux pour s’établir dans l’App Store d’Apple. Et vice-versa. «Chaque lancement d’une édition électronique de nos jeux de société donne lieu à un cercle vertueux», affirme Éric Hautemont, un enthousiaste de technologie qui a cofondé Days of Wonder, l’une des maisons d’édition de jeux de société le plus en vue depuis quelques années.

Ticket to Ride

Le cas du jeu Ticket to Ride (Les aventuriers du rail) est particulièrement éloquent. Ce jeu de société où il faut créer des chemins de fer connaît un vif succès depuis son lancement en 2004, avec plus de 2 millions d’unités écoulées dans le monde.

Ce succès a permis à l’édition iPad du jeu, lancée en mai dernier, de démarrer en lion avec plus de 100 000 copies vendues en quelques mois, et de faire augmenter par la suite les ventes de la version traditionnelle de 40 %. «Les revendeurs avaient peur que les éditions numériques de nos jeux réduisent les ventes en boutique, mais on observe exactement l’inverse», note Éric Hautemont.

La version iPad de Ticket to Ride à 6,99 $ permet après tout de découvrir et d’apprivoiser les règles du jeu et incite ensuite à acheter la version de table à 59,99 $ pour y jouer avec ses amis. En plus des titres de Days of Wonder comme Ticket to Ride et Small World, d’autres jeux de société populaires dans les boutiques spécialisées se démarquent sur l’iPad, notamment Les colons de Catane et Carcassonne.


Le choix des prochains jeux

Pour Éric Hautemont, l’impact de l’iPad est assez important pour carrément influencer les futurs titres de sa compagnie. «On lance un jeu par année, et on privilégie ceux qui peuvent aussi être développés numériquement», affirme-t-il. Tous les jeux ne sont toutefois pas adaptés pour autant. «Développer un jeu traditionnel coûte de 10 000 $ à 15 000 $, alors qu’une adaptation iPad de qualité coûte 10 fois plus, estime le PDG. Nous nous concentrons donc sur nos titres les plus populaires.»

Aussi dans Plus :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!