L’été est à nos portes et, avec lui, arrivent les vacances scolaires. Bien que saison estivale rime avec plaisir et liberté pour les étudiants, ce n’est pas une raison pour laisser l’esprit dormir au soleil. Même pendant l’été, la stimulation intellectuelle est de mise! «Deux mois de vacances, c’est long. Faire des activités d’apprentissage pendant l’été permet de ne pas perdre les acquis accumulés pendant l’année scolaire», croit Rémi Côté, psychologue à la Commission scolaire de Montréal.

Le secret, selon lui, est de trouver un moyen de jumeler plaisir et apprentissage pendant la saison estivale. Par exemple, on peut privilégier les camps de jour éducatifs ou encore, pendant les journées pluvieuses, aller chercher des BD à la bibliothèque ou jouer à des jeux de société qui favorisent le calcul mental. L’important, selon Rémi Côté, est de privilégier les activités qui stimulent l’intellect tout en évitant le zèle. «Si on insiste trop, le jeune aura une réaction négative. Pendant l’été, il faut inciter les enfants ou les adolescents à faire des activités éducatives sans toutefois les forcer. Et surtout, il ne faut pas perdre de vue que les vacances sont faites pour s’amuser», explique-­t-il.

Selon lui, cela vaut autant pour les enfants que pour les adolescents, et autant pour les élèves en difficulté que pour ceux qui réussissent bien à l’école : pendant l’été, l’équilibre entre apprentissage et plaisir est de mise.

Marc Prescott, directeur de l’école secondaire Georges-Vanier, à Montréal, abonde dans le même sens. «Il peut être bon de proposer aux étudiants des expériences stimulantes pendant l’été, mais il faut que cela se fasse dans le plaisir. Pendant l’année scolaire, l’école est déjà assez structurante; il est donc souhaitable que l’élève profite de la liberté qu’offre l’été.»

Finalement, d’après Rémi Côté, il faut donc profiter de l’été pour laisser les jeunes se reposer tout en les encourageant de temps en temps à faire des activités qui stimuleront leur intellect. Voilà pourquoi, le psychologue scolaire encourage les parents à sortir de l’académique en proposant à leurs enfants des activités plus ludiques que pendant l’année scolaire. Et, surtout, il est primordial, selon lui, de garder en tête que, pendant l’été, le but est de renforcer les acquis et non pas d’apprendre de nouvelles choses.

Étudier sous le soleil

Plusieurs options s’offrent aux jeunes pendant l’été. L’important est de voir ce qui conviendra le mieux ou plaira le plus à chacun.

  • Les cours d’été

Les cours d’été ou de rattrapage sont appro­priés pour les élèves en difficulté. La Commission scolaire de Montréal offre aux élèves qui ont échoué une matière de suivre un cours d’été s’ils désirent rattraper leur retard avant la prochaine rentrée scolaire. D’une durée de trois semaines, ces cours sont offerts de façon intensive à raison de quatre heures par jour. 

  • Les cours privés

Pour l’étudiant qui a des difficultés dans une matière en particulier, on peut choisir l’option des cours privés à la maison. Il est possible de trouver un tuteur via l’école de l’enfant ou encore en affichant une annonce sur les babillards des universités.

  • Les camps de jour

Plus ludiques, les camps de jour à thématique scientifique, linguistique ou artistique sont une façon agréable d’apprendre tout en s’amusant. Ces camps sont très populaires, et un vaste choix
est offert dans la pro­vince. Il est recommandé de faire participer l’enfant lorsque vient le temps de choisir un camp afin de s’assurer que ce dernier aura du plaisir.

  • Les cahiers d’activités

Pour les élèves qui réussissent bien à l’école, on peut privilégier les cahiers d’exercices. Ces derniers couvrent diverses matières, et le jeune peut faire quelques exercices par semaine simplement pour consolider ses acquis.

  • Site Allô prof

Pendant l’été, les jeunes peuvent consulter le site Allô prof. Ils y trouveront des cyber­classes, des jeux éducatifs, des capsules vidéo et une bibliothèque virtuelle. Une belle façon de con­­server les acquis en suivant son propre rythme.

Aussi dans Carrières :

Nous sommes présentement en train de tester une nouvelle plateforme de commentaires sur notre site web. Grâce à Facebook Comments, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!