Christine Chevarie Jonathan Brun

Une fois par mois, Métro propose, en collaboration avec le Conseil jeunesse de Montréal, des portraits de jeunes inspirants.

Cofondateur de Montréal Ouvert et représentant de Québec Ouvert, Jonathan Brun est un citoyen engagé qui milite pour éliminer la corruption et faire de Montréal une ville meilleure.

Pourquoi avoir créé Montréal Ouvert?
Pour avoir accès aux informations de la ville et ainsi entamer un virage vers la transparence. La ville, en donnant l’accès à ses différentes informations, permet aux citoyens d’en comprendre son fonctionnement, en plus d’être mieux informés sur les services qu’elle offre. Avoir accès aux informations de la ville en format numérique dans un lieu centralisé permet également aux développeurs informatiques, aux entreprises et aux organismes à but non lucratif de développer des sites Web ou des logiciels pour téléphones intelligents afin de rendre ces informations encore plus simples et plus accessibles au grand public. Nous stimulons donc l’économie et la participation citoyenne!

Qu’est-ce qui vous pousse à vous impliquer si activement en tant que citoyen?
Mon implication a commencé avec des choses plutôt banales, comme un accès plus simple et rapide aux horaires et conditions des patinoires extérieures de la ville. Cette implication s’est accentuée avec la création de Montréal Ouvert, puis l’événement « Hackons la corruption », en 2012, qui visait à impliquer les citoyens afin de créer des applications pour lutter contre la corruption, le tout en utilisant des données de la ville de Montréal et du gouvernement du Québec. Je suis né, j’ai grandi et je vis encore à Montréal, une ville que j’adore. Je suis un Montréalais concerné qui désire que la ville prospère et que les citoyens aient accès à toutes ses ressources. Selon ma blonde, je suis d’ailleurs peut-être un peu trop engagé!

Vous avez aussi créé le site Je vote pour la transparence. Pouvez-vous nous en parler?
Le but est de sensibiliser les citoyens sur le rapport qu’entretiennent leurs élus locaux avec l’éthique et à la transparence. En s’inscrivant au www.jvt2013.com, les internautes vont recevoir, une semaine avant l’élection, un courriel avec les notes accordées à chacun des candidats municipaux au sujet de leur engagement pour plus de transparence, en plus d’un message texte, le jour de l’élection, pour leur rappeler d’aller voter.

Comment les données ouvertes peuvent-elles servir à lutter contre la corruption?
Si on publiait tous les contrats et les appels d’offres, ce serait beaucoup plus difficile de truquer le système. En ce moment, même si ce sont nous, citoyens, qui finançons ces services, aucune de ces données n’est accessible!


***
En rafale
Un secret montréalais bien gardé?
Le Champ des Possibles, une ancienne gare de triage du Mile-End transformée en un grand espace vert grâce aux citoyens.

Une phrase pour décrire Montréal?
Une ville où il fait bon vivre!

Aussi dans Carrières :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!