La majorité des Canadiens (83 %) préféreraient rénover plutôt que vendre si leur maison avait besoin de travaux majeurs.

Le 19e sondage annuel sur les tendances du marché résidentiel de RBC révèle également que la réfection de la salle de bain et de la cuisine vient en tête des projets de rénovation (43 %). Le tiers des répondants (33 %) songent à rénover le sous-sol.

Les principales raisons invoquées par les Canadiens pour rénover sont le désir de rendre leur maison plus attrayante (66 %), l’augmentation de la valeur de leur résidence (46 %), et l’entretien et la réparation de leur maison (39 %). Quatre Canadiens sur dix (39 %) veulent rénover leur maison pour en améliorer l’efficacité énergétique.

Par ailleurs, près de la moitié des répondants (46 %) envisagent faire la plupart des travaux eux-mêmes. Cela dit, le nombre de propriétaires qui prévoient engager un entrepreneur a augmenté de 5 points de pourcentage par rapport à 2010 pour se fixer à 42 %.

Ce sondage a été réalisé en ligne par Ipsos Reid du 24 au 30 janvier auprès de 2 006 Canadiens. La marge d’erreur de plus ou moins 2,0 points de pourcentage, 19 fois sur 20.

Questions d’argent

La majorité des rénovateurs (71 %) financeraient leurs projets avec leurs liquidités ou leurs économies. Les marges de crédit (15 %), le refinancement sur valeur nette (13 %), les cartes de crédit (10 %) et les prêts personnels (4 %) viennent loin derrière.

Aussi dans Immobilier :

blog comments powered by Disqus