Métro Le choix du pot est crucial. Pour se faciliter la vie, mieux vaut s’en procurer un comportant un système de drainage intégré.

Une multitude de pots égaie un balcon sans trop de complications. Cinq choses à savoir avant de planter.

«La toute première chose à faire, c’est d’évaluer l’emplacement», conseille Sébastien Locas, de la Pépinière Locas. Et il n’y a pas que le niveau d’ensoleillement qui compte. L’exposition aux vents est tout aussi importante. «À partir du moment où on connaît la luminosité et les vents, à peu près toutes les plantes peuvent être cultivées en contenant», ajoute-t-il.

Il faut aussi sélectionner son matériel avec soin. «Le choix du pot est crucial, insiste M. Locas. Ceux qui comportent un système de drainage intégré facilitent beaucoup l’entretien et l’arrosage.» Quant au terreau, précisions qu’il existe des mélanges spécialisés pour les contenants. Des indices pour trouver un terreau de qualité? «Il doit faire trois choses : retenir l’eau, offrir un bon drainage et contenir des fertilisants», précise le spécialiste.

Même si tous les bons terreaux contiennent des fertilisants, cela ne suffit pas à nourrir les plantes durant toute la belle saison, avertit Sébastien Locas. «Pour ne pas se casser la tête, je suggère d’utiliser de l’engrais à libération lente une ou deux fois par saison, explique-t-il. Les plantes peuvent bien sûr s’en passer, mais l’engrais les rend plus performantes.»

On n’y pense pas toujours, mais la meilleure façon d’évaluer le nombre de plants nécessaires, c’est encore d’apporter ses pots en jardinerie. «En général, un pot traditionnel de 12 pouces de diamètre peut contenir de trois à six plants», évalue M. Locas. Attention quand même à ne pas surcharger son pot de plants à développement agressif, une erreur commune selon le spécialiste.

Même si la sélection des fleurs et des plantes reste avant tout une question de goût, Sébastien Locas suggère de se limiter à une ou deux couleurs ou encore de privilégier le ton sur ton. «Trop de couleurs n’est pas toujours harmonieux», croit-il. De plus, rien n’oblige le jardinier amateur à se limiter aux traditionnelles annuelles dans ses pots. «Aujourd’hui, plusieurs y intègrent des fraisiers ou des arbustes, illustre-t-il. Il y a une multitude de possibilités.»

Cinq plantes amusantes à cultiver

Sébastien Locas et sa fille Jade ont fait la liste des plantes les plus intéressantes à cultiver en famille.

1. Fraisier à production continue (Fragaria x ananassa spp.) : «pour son port légèrement retombant et sa floraison continue, mais surtout pour ses fruits délicieux.»

2. Heliotrope du Pérou (Heliotropium arborescens) : «pour son port compact et sa tolérance à la chaleur, mais surtout pour son parfum de vanille intense.»

3. Geranium Calliope (Pelargonium x Calliope) : «pour sa floraison continue et sa facilité, mais surtout pour de jolis bouquets pour maman faciles à cueillir.»

4. Arbuste aux papillons nain (Buddleja davidii spp.) : «pour sa floraison spectaculaire et son parfum envoutant, mais surtout parce qu’il attire les papillons.»

5. Hibiscus vivace (Hibiscus moscheutos spp.) : «pour sa floraison et sa tolérance à la chaleur, mais surtout pour ses fleurs grosses comme des ballons.»

Trucs de pro

La campagne Mettez du jardin dans votre vie, dont Sébastien Locas est l’un des porte-parole, se poursuit tout l’été. Le site web www.dujardindansmavie recèle de nombreux trucs pour les jardiniers en herbe.

Aussi dans Maison :

Nous sommes présentement en train de tester une nouvelle plateforme de commentaires sur notre site web. Grâce à Facebook Comments, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!