Aujourd'hui, la chambre principale est une suite comportant une vaste penderie et une salle de bain.

En ce qui concerne l’évolution des maisons, nous avons tendance à faire peu de cas de la chambre à coucher, qui a pourtant autant changé que la cuisine et la salle de bain. Par exemple, jusqu’au tournant du 20e siècle, les familles dormaient dans la même pièce. Des zones d’habitation distinctes ont ensuite été établies. Dans les années 1950, plusieurs enfants partageaient encore une chambre, tout en ayant chacun leur propre lit. Une décennie plus tard, le Canada est entré dans une ère de prospérité. Par conséquent, la dimension des maisons a augmenté, et la norme d’une chambre par enfant a été adoptée.

Paradoxalement, l’ère des petites familles s’est accompagnée d’une hausse sans précédent du niveau de confort des chambres. Le changement le plus visible a été observé dans la chambre principale, qui s’est transformée en une suite comportant une vaste penderie et une salle de bain. Le mobilier s’est aussi amélioré. Un grand lit doté d’un matelas orthopédique (et souvent électrique) et d’une literie douillette fait du sommeil une expérience relaxante, car la chambre à coucher vise à aider les gens à se détendre le soir venu. Les chambres principales spacieuses ont la cote. Le temps n’est plus où elles étaient à peine plus grandes que les autres pièces!

Puisque de plus en plus de personnes regardent des émissions de fin de soirée et des films au lit, la chambre à coucher possède également maintenant certaines fonctions du salon. Avec un téléviseur à écran plat, un confortable fauteuil, un divan et une lampe sur pied, la pièce commence à ressembler à un petit salon. Les chaînes stéréophoniques programmables ou comman-dées à distance sont très populaires. Ce ne sont plus des radios-réveils de chevet, mais plutôt des appareils de pointe. Un système d’éclairage adéquat est nécessaire. Des lampes ou des spots encastrés ou dissimulés, tous commandés à distance, sont installés. Un nouveau dispositif d’éclairage informatisé aide à coordonner le son et la lumière.
La petite salle de bain utilitaire adjacente est devenue un mini-spa. Ayant triplé de taille, elle est équivalente à la salle de bain principale. Des éviers pour monsieur et madame, une douche multijets et des cascades d’eau dans la baignoire transforment de façon radicale cette pièce jadis humble. Un sauna fait même partie intégrante de la chambre principale dans les maisons cossues.

De plus, un espace plus important est réservé au rangement et aux vêtements. La nouvelle vague : des cabinets de toilette distincts dotés de compartiments de rangement pour les chaussures, de casiers pivotants et d’une lucarne qui aide à voir clairement la couleur des vêtements à la lumière du jour.

Les maisons canadiennes ont fait du chemin depuis leurs débuts modestes sur le continent. Leurs propriétaires, qui reconnaissent maintenant l’importance d’une bonne nuit de sommeil et des plaisirs qui l’entourent, sont prêts à investir dans leur chambre à coucher.

Aussi dans Immobilier :

blog comments powered by Disqus