Le troisième Triathlon international de Montréal aura lieu les 25 et 26 août. Cet événement accueillera une épreuve de la Série mondiale de triathlon (WTS), soit le plus haut niveau de compétition de l’Union International de Triathlon (ITU). Le point avec Jo-Annie Charbonneau, directrice générale adjointe du comité organisateur.

Qu’est-ce qui fait de Montréal une bonne ville hôte pour cet événement?
Montréal offre un plan d’eau propre (le fleuve) ainsi qu’un parcours de vélo et de course à pied dans un décor historique et magnifique (le Vieux-Montréal). Bien sûr, ce sont aussi les politiques sportives de Tourisme Montréal, du gouvernement du Québec et de la Ville qui permettent à un projet comme celui-ci de prendre vie.

À quoi peut-on s’attendre cette année?
Nous allons avoir la chance d’accueillir les meilleurs triathlètes au monde. En matinée, les athlètes amateurs auront la chance de le faire leur triathlon sur le même parcours que l’élite. Nous aurons aussi de l’animation rythmée avec Lady Beats et DJ Abeille, des camions de rue, un village du triathlon et la course sera présentée en direct sur écran géant.

Combien de gens y travaillent?

Nous devrons préparer et gérer en même temps quatre plateaux sportifs, soit la natation, le vélo, la course à pied et la zone de transition. Nous avons donc une équipe d’environ six personnes à temps plein, entourée de 25 contractuels dans les mois qui précèdent l’événement et de plus de 600 personnes durant le week-end.

Aussi dans Vivre :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!