MONTRÉAL — Vous pourriez un jour recharger votre téléphone intelligent en urinant dans une nouvelle pile à combustible développée par des chercheurs britanniques.

Cette «pile à combustible microbienne», plus petite que des appareils similaires, utilise les processus biologiques naturels des bactéries «électriques» pour transformer la matière organique, comme l’urine, en électricité.

L’urine traverse la pile microbienne, ce qui enclenche la réaction. L’électricité générée par les bactéries peut alors être stockée ou utilisée directement pour alimenter des appareils électriques.

Une seule pile de six centimètres carrés peut générer deux watts par mètre cube, soit suffisamment d’énergie pour alimenter un téléphone intelligent. Contrairement à ses rivales, cette technologie est très peu coûteuse à produire et elle utilise comme carburant des déchets qui ne s’épuiseront jamais et qui ne produisent aucun gaz nocif.

Les chercheurs essaient maintenant d’améliorer le rendement et la performance de la pile.

Aussi dans Techno :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!