Phillip Jojola Cet automne, Marika Leblanc continue ses études en gestion de commerce au cégep.

Marika Leblanc fera ses premiers pas à la Semaine de mode de New York lundi pour Addition Elle aux côtés d’Ashley Graham et de Jordyn Woods, visages emblématiques de la marque. Rencontre.

Le printemps dernier, la jeune Sherbrookoise de 18 ans était sélectionnée parmi des milliers de concurrentes provenant de partout en Amérique du Nord pour devenir le nouveau visage de la marque canadienne Addition Elle. En jeu : non seulement une virée de magasinage, mais aussi un contrat de mannequinat d’un an avec l’agence Wilhelmina Model ainsi qu’une participation à la campagne automne 2017 de la marque et, surtout, au défilé new-yorkais.

Métro s’est entretenu avec la jeune recrue plus tôt cet été pour parler mode, mannequinat et projets. 

Comment avez-vous entendu parler du concours?
Je connais Addition Elle depuis que je suis jeune, car ma mère magasine souvent dans cette boutique. C’est elle qui m’a poussée à m’inscrire. Au début, je n’y croyais pas et je ne pensais même pas être sélectionnée dans la première ronde!

Est-ce que vous aviez une expérience de mannequin?
Non, pas du tout! Je n’avais jamais fait de shooting photo auparavant, et des défilés, encore moins. Ce n’est pas parce que ça ne m’intéressait pas, mais je ne savais pas par où commencer ni à quelles portes aller cogner. Le processus du concours m’a même donné le goût de continuer dans ce domaine, et j’ai signé un contrat de trois ans avec l’agence.

Comment s’est passée votre première incursion dans cet univers?
Ça s’est très bien passé, mieux que je pensais même. J’ai vraiment aimé mon expérience.

Même s’il y a une ouverture et une certaine intégration, on continue souvent à présenter des défilés distincts pour les marques taille plus, alors que les marques couture ne présentent pas beaucoup de diversité corporelle dans leurs défilés…

Je pense qu’on voit quand même une évolution. Des mannequins comme Ashley Graham contribuent beaucoup à la cause. La clientèle est ouverte à l’idée de voir plus de mannequins taille plus, et je pense qu’on va vers le meilleur.

Que pensez-vous de l’offre des boutiques de mode pour les femmes rondes?
Je trouve qu’il reste encore beaucoup d’efforts à faire, surtout pour créer des vêtements pour les ados, pour qu’elles se sentent comme les autres filles de leur âge. Cela dit, l’offre pour les filles de 20 ans et plus  s’améliore, je trouve.

Est-ce que le fait de jouer les mannequins change votre perception du milieu de la mode?
Ça m’a montré qu’une fille bien ordinaire peut faire [ce métier] et rentrer dans une industrie dans laquelle il n’est pas facile de percer. Peut-être que ça donnera le guts aux jeunes filles d’essayer pour voir ce que ça peut donner pour elles.

NDLR: Cette année marque la troisième participation d’Addition Elle à la Semaine de mode de New York. La griffe canadienne inaugurera au même moment une boutique éphémère dans la Grosse Pomme, qui sera ouverte toute la semaine prochaine sur Fifth Avenue.

Aussi dans Tendances :

Nous sommes présentement en train de tester une nouvelle plateforme de commentaires sur notre site web. Grâce à Facebook Comments, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!