Été comme hiver, l’Alberta est un véritable paradis pour les amateurs de plein air. Alors que l’entrée est gratuite dans les parcs nationaux à l’occasion du 150e anniversaire du Canada, le moment est idéal pour visiter les cinq parcs majestueux de l’Alberta.

Banff

Créé en 1887, le parc national Banff est le plus connu et le plus visité des parcs canadiens. Ne vous étonnez pas d’y croiser de nombreuses espèces animales telles que l’ours, le wapiti et le mouflon. Couvrant une superficie de 6 641 km2, son territoire englobe les villes de Banff et de Lake Louise. Banff (7 500 hab.) est une ville qui vit au rythme du tourisme et, avec une superficie d’à peine 4 km2, on peut rapidement s’y sentir à l’étroit en saison estivale. Par contre, les montagnes environnantes et la rivière Bow qui la traverse ajoutent certainement au charme de la ville, sans oublier ses nombreux restaurants et ses luxueux hôtels.

 

Wood Buffalo

Le parc national Wood Buffalo, première Réserve internationale de ciel étoilé en importance au monde, abrite le plus important troupeau de bisons en liberté, sans compter qu’il est aussi le dernier lieu de nidification des grues blanches d’Amérique. Le parc a été créé à l’origine pour protéger le dernier troupeau de bisons des bois du nord du Canada. Toutefois, lorsque des bisons des plaines y ont été acheminés entre 1925 et 1928, les deux espèces se sont mélangées, faisant presque disparaître le bison des bois à l’état pur. On croyait cette espèce éteinte, mais, tout à fait par hasard, on en a découvert quelque 200 spécimens en 1957 dans un coin reculé du parc.

 

Parc national des Lacs-Waterton

Le parc national des Lacs-Waterton fait partie, avec le Glacier National Park du Montana, du Parc international de la paix. Caractérisée par un chapelet de lacs glaciaires et de montagnes aux sommets irréguliers, cette région où les cimes rencontrent les prairies présente certains des plus beaux paysages de la province, en plus d’offrir de merveilleuses possibilités de randonnée pédestre, de ski de randonnée, de camping et d’observation de la faune. Riche d’une flore et d’une faune abondante et variée, le parc des Lacs-Waterton abrite quelque 1 000 espèces végétales et 250 espèces ailées.

 

Jasper

D’une superficie de 10 878 km2, le parc national Jasper est le plus important des Rocheuses. Il a été créé par le gouvernement canadien en 1907 et son territoire comprend de nombreux attraits, dont la deuxième Réserve internationale de ciel étoilé au monde. Jasper n’est qu’une petite localité d’environ 4 000 habitants, mais elle doit son développement touristique à sa situation géographique et à la gare ferroviaire qui y a été construite en 1911. Depuis que la promenade des Glaciers a été ouverte, en 1940, le nombre des visiteurs venus découvrir les environs majestueux de la petite ville n’a cessé d’augmenter.

Elk Island

À l’est d’Edmonton, la route 16 mène au somptueux parc national Elk Island, dont le mandat est de préserver une partie de la région des monts Beaver en son état premier, à l’époque où les Sarsis et les Cris des Plaines chassaient et trappaient sur ces terres. Cette zone sauvage de type insulaire, perdue dans une mer d’herbe, assure la protection de deux troupeaux de bisons, l’un de bisons des plaines et l’autre, plus rare, de bisons des bois. Ce parc est un des meilleurs endroits de la province pour observer les animaux sauvages.

Texte tiré du guide Ulysse Ouest canadien
Par Annie Gilbert
Offert au www.guidesulysse.com
en version papier et en version numérique.

 

Aussi dans Vacances :

Nous sommes présentement en train de tester une nouvelle plateforme de commentaires sur notre site web. Grâce à Facebook Comments, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!