istockphoto/dDnis Jr Tangney Phare de Castle Hill, à Newport

Fondé sur les rêves d’un idéaliste, le Rhode Island propose aujourd’hui sa riche histoire maritime et industrielle, sur fond de plages idylliques et de charmantes villas coloniales. Découvert en 1524 par le navigateur italien Giovanni da Verrazzano (qui trouva que l’endroit ressemblait à l’île méditerranéenne de Rhodes), ce petit territoire n’a vu s’établir la première colonie qu’en 1636.

Le Rhode Island, plus petit État de la Nouvelle-Angleterre, cache une surprenante diversité de paysages et d’activités. Ce n’est pas par hasard qu’on surnomme le Rhode Island l’«Ocean State», celui-ci comptant pas moins de 640 km d’une côte sablonneuse dont les plus belles plages se trouvent dans le South County, un amalgame de villes paisibles établies depuis les années 1660. Block Island, à 15 km de la côte, est une véritable paradis pour qui veut pratiquer des activités de plein air.

L’«Ocean State» présente un relief de basses terres autour de la baie de Narragansett et des hautes terres vallonnées à l’ouest. Il est divisé en cinq comtés : Bristol, Kent, Newport, Providence et Washington. Providence, dans le comté du même nom, fut désignée comme capitale du Rhode Island au XVIIIe siècle.

Providence
À Providence, le passé et le présent se côtoient dans une harmonie architecturale remarquable. Des spécialistes prétendent que Providence présente la plus grande concentration de demeures historiques en sol américain, et la variété des styles architecturaux des remarquables maisons et bâtiments dispersés sur son territoire est à la hauteur de cette réputation.

La capitale a tout pour séduire : à l’est, trônant sur College Hill, la Brown University figure parmi les plus anciens établissements d’enseignement aux États-Unis, et à l’ouest, Federal Hill, enclave issue de la forte immigration italienne, offre d’excellents restaurants. Les délicieuses promenades en bordure des rivières Woonasquatucket et Moshassuck, qui rejoignent la rivière Providence, rappellent que la ville possède une riche histoire maritime et architecturale, laquelle s’allie à une vie culturelle trépidante.

South County
Le South County, qui s’étend de Narragansett à Watchill, est parsemé de villages au caractère bien distinct. Ceux qui se sont implantés le long des 160 km de cette bande sablonneuse qui forme le sud de l’Ocean State constituent des lieux de villégiature paisibles. Les enfants raffoleront du South County Museum, qui retrace l’histoire du South County.

Block Island
Située à 20 km de la côte du Rhode Island et accessible en traversier ou en avion, Block Island est l’un des secrets les mieux gardés de la Nouvelle-Angleterre. Ce joyau maintes fois comparé à l’Irlande était autrefois surnommé «petite île de Dieu» par les Amérindiens qui y vivaient. À la suite de la visite de l’explorateur hollandais Adriaen Block en 1614, l’île fut baptisée Block Island.

Il faut oublier ici tout ce qui est visite effrénée et se concentrer sur ce que cette douce et mystérieuse île a de mieux à offrir : des balades à vélo sur des routes idylliques, des randonnées dans de nombreux sentiers et la possibilité d’observer une très grande variété d’oiseaux, ou encore de profiter des plages magnifiques qui la ceinturent. Il est à noter que l’accès aux plages de Block Island ainsi qu’à ses 40 km de sentiers est gratuit en tout temps.

Newport

À l’instar de beaucoup d’au-tres centres de la Nouvelle-Angleterre, la belle et trépidante Newport a été fondée en 1639 par des colons européens en quête d’un endroit où ils pourraient librement pratiquer leur religion. Des protestants et des familles juives comptèrent ainsi parmi les premiers habitants de cette ville portuaire qui ne tarda pas à se faire reconnaître pour son potentiel commercial. Située à la pointe sud de l’île Aquidneck, elle était dès lors appelée à devenir un des ports maritimes les plus importants de la Nouvelle-Angleterre et de la Côte Est. De nos jours, la ville demeure un centre de tourisme et de plaisance prospère, et ses attraits innombrables attirent chaque été quelque trois millions de visiteurs. Des manoirs de «l’Âge d’or» aux installations portuaires bourdonnantes d’activité, il faut compter au moins deux ou trois jours pour bien explorer Newport.

Feu de joie
À Providence, il n’y a rien de mieux que de flâner sur la promenade aménagée le long de la rivière Providence et de profiter du spectacle des «feux de joie» éclairant de leurs flammes les eaux tranquilles. Cet événement, appelé WaterFire, a lieu une vingtaine de soirs entre la mi-mai et la mi-octobre. Au coucher du soleil, on allume les uns après les autres une centaine de bûchers qui brûlent ensuite jusqu’à minuit. Des milliers de personnes assistent à ce spectacle, auquel s’ajoute de la musique.

Guide Ulysse Nouvelle-Angleterre

Aussi dans Vacances:

blog comments powered by Disqus