L’ancien politicien François Rebello organisera plusieurs autres départs entre Montréal et New York avec son wagon festif d’ici la fin de l’été.

«L’expérience tentée ce printemps a été positive. Même si on n’a pas vendu tous les billets disponibles. Mais ceux qui ont participé ont tous trouvé que le temps a passé vite», lance M. Rebello.

Selon lui, l’expérience de wagon piano-bar avec buffet compense largement pour la durée du trajet d’environ 11 heures. «En avion ou en autobus tout le monde a hâte d’arriver et se jette dans l’allée pour sortir dès l’arrivée. Avec notre wagon, il faut presque pousser les gens dehors», rigole l’ancien député.

Ayant des difficultés à obtenir les droits de passage sur les voies du Canadien Pacifique et du Canadien National pour son projet de train de nuit, M. Rebello s’est rabattu sur ce projet de wagon piano-bar pour tester le marché.

Il s’est entendu il y a quelques mois avec la compagnie Armtrak pour ajouter un wagon privé de type club-car à l’un des trains qui font régulièrement le trajet, de jour, entre Montréal et New York.

Le prix du trajet aller-retour débute à 400$ (brunchs et repas compris), soit plus du double que le tarif régulier qui lui, n’inclut toutefois pas de repas.

Du 25 au 29 juin, ce sera au tour des New-Yorkais de débarquer à Montréal, en plein cœur du Festival de Jazz. «Pour le trajet, on a embauché la chanteuse d’Oh La La, l’un des cinq meilleurs groupes de jazz de la Grosse Pomme», se félicite M. Rebello. Le sénateur démocrate de l’État de New York, Bill Perkins, sera du voyage de même que des journalistes américains.

Les Montréalais tentés par l’expérience auront au moins trois dates à leur disposition, soit du 26 au 28 juin (l’ambiance sonore sera assurée par Stef & Marc), du 3 au 5 octobre, ainsi que pendant le week-end de l’Action de Grâces. «Notre offre pourrait très bien se combiner avec les croisières entre Montréal et New York ou même avec les Caraïbes, car les dates coïncident souvent», affirme M. Rebello.

Il serait par exemple possible de prendre un aller-simple en train pour New York et faire une croisière de 10 jours sur le Regatta pour revenir à Montréal, selon lui.

Si Tourisme Montréal se félicite de ce genre d’initiative, son président Yves Lalumière rappelle que les défis à relever seront importants. «Le marché des touristes new-yorkais est un marché que nous ciblons aussi. Son idée est bonne et il est arrivé à établir de bons contacts avec les festivals et l’industrie du rail. Mais il faudra qu’il fasse ses preuves en matière de résultats avant qu’on embarque financièrement. L’important c’est que ça soit remplit dans les deux directions», précise M. Lalumière.

Aussi dans Montréal :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!