Nathan Denette Nathan Denette / La Presse Canadienne

TORONTO — Ils seront sur les côtés opposés du terrain en tant qu’adversaires à la Coupe Grey, dimanche, mais Rick Campbell et Dave Dickenson se connaissent très bien.

Ils sont devenus de bons amis quand ils ont travaillé ensemble comme adjoint à John Hufnagel avec les Stampeders de Calgary en 2012 et 2013. Puis Campbell a quitté pour devenir entraîneur-chef du Rouge et Noir d’Ottawa, tandis que Dickenson est resté chez les Stampeders et a succédé à Hufnagel cette saison.

Les deux tenteront de soulever la coupe Grey pour une première fois en tant qu’entraîneur-chef dimanche, quand le Rouge et Noir affrontera les Stampeders au BMO Field, à Toronto. Et s’ils ont beaucoup discuté de football pendant qu’ils travaillaient ensemble, Campbell a admis lors de la conférence de presse des entraîneurs à la Coupe Grey qu’ils parlaient aussi d’autres choses.

«Nous parlions habituellement de musique et de nos célébrités préférées, des choses comme ça, a dit Campbell en souriant. Pas vraiment de la coupe Grey, peut-être de l’idée folle de diriger chacun notre équipe lors du grand match.»

Mais ils n’étaient pas toujours d’accord, surtout au sujet de l’amour de Campbell pour le grunge.

Dickenson a préféré ne pas dévoiler ses goûts musicaux, disant: «personne ne veut écouter ce que j’écoute».

Campbell, 45 ans, et Dickenson, 43 ans, ont travaillé fort pour en arriver où ils sont.

Le père de Dickenson, Bob, a été entraîneur au football tandis que son frère aîné, Craig, était coordonnateur des unités spéciales de Roughriders de la Saskatchewan cette saison. Dave Dickenson, un ancien quart étoile, est devenu entraîneur après avoir passé 10 de ses 12 saisons professionnelles dans la LCF avec les Stampeders de Calgary et les Lions de la Colombie-Britannique. Il a été intronisé au Temple de la renommée du football canadien en 2015.

Le père de Campbell, Hugh, a guidé les Eskimos d’Edmonton vers cinq titres consécutifs de la coupe Grey (1978-82) en tant qu’entraîneur-chef et il a aussi été entraîneur dans la NFL avec les Oilers de Houston. Il a également gagné la coupe Grey en tant que receveur chez les Roughriders de la Sasktachewan.

Hugh Campbell a été intronisé au Temple de la renommée du football canadien en 2000. Rick Campbell a suivi les pas légendaires de son père l’an dernier, en étant nommé entraîneur de l’année.

Dickenson a guidé les Stampeders vers une campagne de 15-2-1 dès sa première saison comme entraîneur-chef. Les 15 victoires représentent un record pour un entraîneur recrue.

«Je pense que j’étais prêt depuis un certain temps, a noté Dickenson. ‘Huf’ m’a donné une année pour y penser. Ce n’est pas comme si on m’avait jeté dans la gueule du lion. J’étais prêt et je pense que la saison s’est encore mieux déroulée que j’aurais pu l’espérer.»

Campbell et le Rouge et Noir sont de retour en finale de la Coupe Grey, après avoir perdu face aux Eskimos l’an dernier. Ils ont terminé au sommet de la section Est malgré un dossier de 8-9-1, après avoir compilé un dossier de 12-6-0 en 2015.

«Il y a de la pression quand les attentes sont élevées au sein de l’organisation, et c’est une bonne chose, a déclaré Campbell. Particulièrement quand tout le monde pousse dans la même direction — les dirigeants, les entraîneurs, les joueurs — parce que ce n’est pas facile de gagner dans le sport professionnel.»

La pression sera uniquement sur les épaules des Stampeders cette semaine. Ils ont été de loin la meilleure équipe du circuit pendant la saison régulière et ils espèrent couronner leur campagne avec un défilé des champions.

«Je pense que les entraîneurs peuvent aider, mais vous êtes à la merci des joueurs, a mentionné Dickenson. Les joueurs peuvent vous faire gagner ou perdre, mais les entraîneurs peuvent aussi commettre des erreurs.

«Vous devez faire confiance aux joueurs.»

Aussi dans Sports :

blog comments powered by Disqus