MONTRÉAL — Voici les cinq moments marquants du match opposant le Canadien de Montréal aux Penguins de Pittsburgh, samedi soir, au PPG Paints Arena:

Une rondelle qui avait des yeux

Comme il l’avait fait lors de son dernier passage à Pittsburgh, le Canadien a connu un bon début de match et il a ouvert le pointage à mi-chemin en première période. En entrée de zone, Brendan Gallagher a décoché un tir vers le gardien Matt Murray. La rondelle a contourné la bande avant d’atterrir sur la lame du bâton de Jeff Petry. Le défenseur du Tricolore a simplement dirigé le disque au filet, mais celui-ci a touché le patin d’Evgeni Malkin avant de se faufiler derrière Murray.

La réplique n’attend pas

Les Penguins ne sont pas les doubles champions en titre de la coupe Stanley pour rien. Après avoir alloué le premier but de la partie, la troupe de Mike Sullivan s’est retroussé les manches et elle a créé l’égalité 59 secondes plus tard. Riley Sheahan a tenté de déjouer Antti Niemi, mais c’est le gardien du Bleu-blanc-rouge qui a eu le dessus. Sheahan n’a toutefois pas abandonné et il a envoyé la rondelle devant le filet, où Conor Sheary l’a cueillie pour faire bouger les cordages. Trente-sept secondes plus tard, en avantage numérique, Patric Hornqvist s’est emparé d’une rondelle libre pour procurer une avance de 2-1 aux Penguins. Il s’agissait de son 200e but dans la LNH.

Précision chirurgicale

Alors que le Tricolore tirait de l’arrière 3-1 en fin de première période, il a bénéficié d’un avantage numérique. Avec un peu plus d’espace pour manoeuvrer, les joueurs du Canadien se sont installés en zone adverse. Brendan Gallagher a remis la rondelle à Alex Galchenyuk, qui a aperçu Jonathan Drouin à sa gauche. Le petit attaquant est descendu sur l’aile gauche et il a décoché un lancer des poignets extrêmement précis, qui a touché le poteau droit avant de heurter la caméra dans le fond du filet.

Une occasion ratée qui coûte cher

Même si les Penguins profitaient d’un avantage numérique en troisième période, l’avance de 3-2 qu’ils détenaient semblait bien mince. Les joueurs de l’équipe locale voulaient se distancer de leurs adversaires, mais c’est plutôt le Canadien qui a obtenu la première bonne occasion de marquer. Artturi Lehkonen s’est emparé de la rondelle et il a filé seul devant Matt Murray. L’attaquant finlandais a cependant raté complètement son lancer. Comme la malchance n’arrive jamais seule, à l’autre bout, Phil Kessel a mis la touche finale à une mise en scène de Sidney Crosby et Evgeni Malkin.

Murray ferme la porte

Malgré son retard de deux buts, le Tricolore n’a pas baissé les bras et il a continué à appliquer de la pression sur les Penguins. Les hommes de Claude Julien ont eu une autre belle occasion en désavantage numérique, mais cette fois, Matt Murray n’a pas eu besoin de chance et il a fermé la porte au rapide attaquant Paul Byron. Quelques instants plus tard, Riley Sheahan a porté le coup de grâce en faisant dévier un tir de la pointe du défenseur Olli Maatta.

Note aux lecteurs: Version corrigée. Le nom d’Artturi Lehkonen avait été mal épelé dans le quatrième moment.

Aussi dans Sports :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!