Jeff McIntosh / La Presse Canadienne Carey Price

SAINT-LOUIS — Voici les cinq moments marquants du match entre le Canadien de Montréal et les Blues de St. Louis, jeudi, au Enterprise Center.

Les Blues ne perdent pas de temps

Une punition pour bâton élevé contre Shea Weber a rapidement ouvert la porte aux Blues, qui ont profité de leur supériorité numérique pour prendre les devants après seulement 1:56 de jeu. Le gardien Carey Price a stoppé le tir initial de Vladimir Tarasenko, mais le retour lui a échappé. Ryan O’Reilly a tenté d’amener la rondelle vers sa droite, mais a raté le jeu. Cela a toutefois profité à Robert Thomas, posté à l’embouchure du filet. Price a suivi O’Reilly dans son déplacement et Thomas a donc pu pousser le disque dans un filet ouvert. Malgré leur campagne difficile, les Blues présentaient une fiche de 14-5-3 avant la rencontre quand ils marquent le premier but.

Succès sur les unités spéciales

Après avoir marqué en avantage numérique, les Blues ont doublé leur avance en infériorité numérique, avec 3:36 à faire au premier vingt. Max Domi a perdu une mise en jeu à la gauche du gardien Jordan Binnington et les Blues ont pu rapidement lancer une contre-attaque à deux contre un. Oskar Sundqivst a remis à Ryan O’Reilly, qui lui a rendu la pareille pour le lancer derrière Shea Weber. Sundqvist, un droitier, y est ensuite allé d’une belle feinte vers sa droite pour pousser la rondelle derrière Carey Price.

La fontaine de Jouvence pour Bouwmeester

Âgé de 35 ans, le défenseur Jay Bouwmeester a paru une décennie plus jeune sur la séquence qui a mené au troisième but des Blues. Shea Weber a commis un revirement en remettant le disque dans l’enclave en zone des Blues. David Perron a lancé la contre-attaque des Blues, puis Robby Fabbri a rejoint Bouwmeester, qui a pu se présenter seul devant Carey Price. Bouwmeester a complété la séquence en battant Price à l’aide d’un tir des poignets vif par-dessus le bouclier du gardien à 6:04 du deuxième engagement.

Enfin en avantage numérique

Le Canadien traversait une séquence de 0-en-15 en avantage numérique quand Brendan Gallagher a touché la cible dans cette situation à 9:02 de la deuxième période. La pire unité d’avantage numérique de la LNH a eu besoin d’un peu de chance pour faire mouche. Posté à la droite du gardien Jordan Binnington, Gallagher a voulu rejoindre Paul Byron de l’autre côté. Sa passe a plutôt dévié sur le patin gauche du défenseur Alex Pietrangelo avant d’aboutir dans l’objectif.

La malédiction Victor Mete

Victor Mete commence peut-être à penser qu’il est victime d’un mauvais sort. Le défenseur âgé de 20 ans disputait un 83e match en carrière dans la LNH et il est toujours à la recherche d’un premier but. Il a obtenu une occasion en or de s’inscrire au pointage et d’enfin briser le mauvais sort à 3:42 du dernier tiers. Alors que les équipes évoluaient à quatre contre quatre, Max Domi a mis la table pour son coéquipier lors d’une attaque à deux contre un. Cependant, le gardien Jordan Binnington a bien lu le jeu et a réussi l’arrêt aux dépens de Mete avec sa jambière gauche. La rondelle a ensuite bondi dans les airs, avant de retomber entre les jambières de Binnington, qui les a refermées pour l’immobiliser.

Aussi dans Sports :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!