YOKOHAMA, Japon – La Québécoise Amélie Kretz a terminé huitième d’une épreuve de la Série mondiale de triathlon à Yokohama, au Japon, samedi, lui permettant de faire un pas de plus vers la qualification olympique.

Kretz, de Blainville, a complété la distance en une heure, 57 minutes et 53 secondes, améliorant du même coup son meilleur résultat en carrière sur ce circuit. Elle avait pris le neuvième rang d’une épreuve de sprint de la Série mondiale de triathlon l’été dernier à Londres.

«C’est fantastique. L’effort et le travail rapportent, s’est écrié Kretz à la conclusion de l’épreuve. J’ai bien exécuté ma course aujourd’hui (samedi) et je crois que ma performance démontre que j’ai ma place parmi les meilleures.

«J’étais très calme avant le début de ma course, a-t-elle ajouté. J’ai fait confiance à mon niveau de forme physique, mais je n’avais pas d’attentes après avoir connu un début de saison difficile. Je tenais seulement à fournir mon meilleur effort et à m’amuser.»

La jeune femme, qui fêtera son 23e anniversaire de naissance dans moins d’une semaine, s’est retrouvée parmi un imposant peloton lors de l’étape de 1,5 km de nage composée de deux tours du parcours dans une eau agitée. Elle est parvenue à conserver son sang-froid et a pu s’accrocher aux meneuses pour la durée de l’épreuve.

Après avoir complété le premier des neuf tours de l’épreuve tactique de 40 km de vélo, un groupe de 40 athlètes s’est formé et est resté inchangé jusqu’à la fin, ce qui a engendré une deuxième transition chaotique. Kretz est néanmoins restée calme et a pu augmenter le rythme pendant la course à pied, en route vers la huitième position.

La partenaire d’entraînement de Kretz et numéro un mondial, l’Américaine Gwen Jorgensen, a remporté son quatrième titre d’affilée à Yokohama après avoir enregistré un temps de 1:56;02. L’Australienne Ashleigh Gentle a terminée deuxième avec un temps de 1:57;20, tandis que la Japonaise Ai Ueda a ravi la foule en remportant la médaille de bronze avec un retard de cinq secondes sur Gentle.

La Québécoise Sarah-Anne Brault a également démontré qu’elle méritait une place à la ligne de départ à Rio en obtenant son meilleur résultat de la saison 2016. L’athlète de 26 ans a pris le 13e rang avec un temps de 1:58;29. Brault compte maintenant cinq résultats dans le top-15 en carrière sur le circuit élite de triathlon.

«J’ai l’impression de m’être préparée à ce moment durant toute l’année, a confié Brault. Je me sentais de mieux en mieux à chaque épreuve de la Série mondiale et tout est tombé en place au bon moment. C’était conçu comme ça, mais c’est super quand ça se concrétise», a dit Brault.

Bien qu’aucun athlète canadien n’ait réussi à atteindre les normes de qualification, le comité de sélection de Triathlon Canada devra choisir les athlètes qui représenteront le pays au Brésil. Les bons résultats de Kretz et Brault donneront peut-être au Canada le droit d’envoyer trois athlètes féminines à Rio de Janeiro.

«C’est un bon sentiment de savoir que je représenterai peut-être mon pays lors des Jeux olympiques. C’est un de mes rêves depuis que j’ai débuté le triathlon à l’âge de huit ans, a rappelé Kretz, qui a été la seule athlète à obtenir un résultat parmi les huit premières à une épreuve ciblée. Bien que l’équipe ne soit pas encore nommée, je crois que je suis en bonne position et c’est un sentiment fantastique.»

Triathlon Canada, de concert avec le Comité olympique canadien, fera l’annonce officielle des triathlètes qui participeront aux Jeux olympiques le 9 juin.

Aussi dans Sports :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!