Adrian Wyld / La Presse Canadienne Rona Ambrose

OTTAWA — La chef du Parti conservateur Rona Ambrose a dit en entrevue au réseau CTV, dimanche, qu’elle n’appuyait pas la proposition de sa collègue Kellie Leitch visant à dépister les valeurs «anticanadiennes» chez les nouveaux immigrants.

Mme Leitch, qui se présente à la direction du Parti conservateur, a été critiquée cette semaine lorsque sa campagne a envoyé un sondage en ligne à ses partisans pour leur demander si les nouveaux immigrants devaient être filtrés selon ce critère.

Mais la chef intérimaire de l’opposition a affirmé à l’émission «Question period» qu’elle ne savait pas de quoi «aurait l’air» ce filtrage, soulignant que les autorités vérifiaient déjà les antécédents criminels de potentiels immigrants.

Mme Ambrose a ajouté qu’elle ne croyait pas qu’il y avait de l’appétit pour une telle mesure au Canada, qualifiant la proposition de Mme Leitch de «mal formulée».

Kellie Leitch est revenue à la charge, vendredi, affirmant que sa proposition est sensée, et qu’elle serait au coeur de son offre comme prétendante au poste de chef.

La députée ontarienne a affirmé qu’elle allait mettre de l’avant des politiques qui feront du Canada un pays plus sécuritaire et plus uni, selon elle.

«Je pense qu’il est important de proposer que les immigrants n’aient pas de valeurs anticanadiennes comme l’intolérance envers les autres religions, cultures et orientations sexuelles, les comportements violents ou sexistes, et un manque de respect pour notre tradition canadienne des libertés personnelles et économiques», a-t-elle expliqué dans un communiqué.

«Les Canadiens devraient s’attendre à en entendre davantage — et pas moins — sur ce sujet de ma part dans les prochains mois», a-t-elle tranché.

Aussi dans National :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!