THE CANADIAN PRESS Glen Crossley

MONTRÉAL — L’homme reconnu coupable il y a 25 ans de délit de fuite après l’accident qui avait coûté la vie au médaillé olympique Victor Davis a obtenu sa libération sous caution, mercredi, dans une autre affaire.

Glen Crossley, âgé de 46 ans, avait été formellement accusé d’homicide involontaire, mardi, relativement au décès d’Albert Arsenault, un homme de 70 ans mort en septembre dernier à la suite d’un incident survenu dans un bar de Montréal.

L’accusé s’était rendu aux autorités lundi et il a comparu brièvement mardi pour connaître l’acte d’accusation. Il a finalement obtenu mercredi sa libération contre une caution de 10 000 $. Il devra respecter un couvre-feu et ne pourra consommer ni alcool ni drogues pendant toute la durée des procédures. Il reviendra devant le tribunal le 30 mars.

Glen Crossley avait été condamné en 1992 à une peine de 10 mois de prison pour avoir fui les lieux de l’accident qui avait coûté la vie au champion nageur Victor Davis, dans l’ouest de l’île de Montréal. Geln Crossley, alors âgé de 19 ans, était au volant de la voiture qui a heurté le quadruple médaillé olympique.

Victor Davis était mort de ses blessures, à l’hôpital, deux jours après l’accident survenu le 11 novembre 1989 à l’extérieur d’un bar de Sainte-Anne-de-Bellevue. Glen Crossley avait purgé quatre mois de sa peine avant d’être libéré.

Dans le cas d’Albert Arsenault, sa famille croit que le septuagénaire, un pompiste à la retraite, a été poussé, de dos, dans un escalier de quelques marches et qu’il a subi dans sa chute une fracture à la tête et une crise cardiaque.

Aussi dans National :

Dû à un problème technique relié à la publication de publicités sur notre site web, nous avons temporairement désactivé la zone de commentaires sur le site web. En attendant que le problème soit réglé, nous invitons les lecteurs à faire leurs commentaires via notre page Facebook, soit directement sur notre mur, ou en message privé. Merci de votre compréhension et merci de nous lire!