DARRYL DYCK DARRYL DYCK / La Presse Canadienne

SAGKEENG, Man. — Des dizaines de personnes se sont rassemblées mardi dans la communauté d’où était originaire la jeune Tina Fontaine, au nord de Winnipeg, pour honorer sa mémoire et réconforter sa famille.

Le chef de la nation Sagkeeng, Derrick Henderson, a expliqué que les gens voulaient ainsi faire savoir aux membres de la famille qu’ils ne sont pas seuls.

La semaine dernière, Raymond Cormier a été déclaré non coupable du meurtre au deuxième degré de Tina Fontaine.

Le corps de l’adolescente de 15 ans avait été repêché dans la rivière Rouge à Winnipeg en 2014. Elle s’était rendue dans la capitale manitobaine pour renouer avec sa mère biologique. Tina Fontaine était alors sous la responsabilité des services à l’enfant et à la famille du Manitoba.

Le verdict a suscité la colère et des appels aux réformes de plusieurs leaders autochtones, qui jugent que le système a complètement laissé tomber l’adolescente.

M. Henderson a déclaré que le rassemblement et le repas de mardi réunissaient plusieurs membres de la famille, des aînés et des leaders de la communauté, des politiciens et des jeunes qui ont connu l’adolescente à l’école secondaire avant qu’elle ne se rende à Winnipeg.

«C’est un rassemblement pour soutenir la famille de Tina Fontaine, a expliqué le chef. La communauté est derrière elle, elle l’a toujours été. Mais c’est un geste — partager un repas, organiser une cérémonie.»

Thelma Favel, la grand-tante de Tina Fontaine, a dit espérer voir des changements dans les services à l’enfance dans la province.

Aussi dans National :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!