Yves Provencher/Métro

Des orages ont provoqué des pannes chez des milliers de clients d’Hydro-Québec, principalement à Montréal et en Montérégie, et entraîné le déclenchement d’une alerte de tornade en Outaouais, lundi soir.

Près de 10 500 clients d’Hydro-Québec de la région de Montréal sont privés de courant, tout comme 10 800 clients de la Montérégie, selon le bilan de minuit de la société d’État.

Des vents de 82km/h ont été rapportés à Montréal et dans le sud-ouest de la métropole. À Rigaud et sur la Rive-Sud de Montréal, des arbres ont été déracinés.

Une vingtaine de millimètres sont tombés, ce qui n’est «pas énorme», remarque M. Powers.

Environnement Canada n’avait pas reçu de rapport de grêle, à 22h.

Il ne s’agit pas à proprement dit d’un orage violent, puisque les météorologues utilisent ce terme lorsque plus de 50mm de pluie tombent en une heure, lorsqu’il y a des vents de plus de 90km/h ou de la grêle d’une grosseur de 2 à 4cm.

À la Coupe Rogers, la pluie diluvienne qui a sévi à Montréal a forcé les organisateurs à interrompre les matchs.

Alerte de tornade levée
Environnement Canada a levé peu après 22h une alerte de tornade publiée moins d’une heure plus tôt. L’alerte concernait la municipalité de Papineauville et le secteur de la rivière du Lièvre dans l’Outaouais.

Le météorologue Michael Powers a indiqué en entrevue téléphonique avec La Presse canadienne ne pas avoir eu de rapport qu’il y avait eu une tornade. Il a également expliqué s’être «beaucoup fié aux images radar» pour prendre la décision de déclencher l’alerte.

Les Québécois sueront un peu moins dès mardi. Les maximums devraient baisser et se rapprocher des moyennes de saison, dans le sud de la province.

Le météorologue d’Environnement Canada Steve Boily promet que la «fraîcheur relative» sera au rendez-vous dès jeudi soir alors qu’un système dépressionnaire est attendu.

Aussi dans National :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!