DARRYL DYCK DARRYL DYCK / La Presse Canadienne

VANCOUVER — L’ancien député fédéral néo-démocrate Kennedy Stewart a remporté une course extrêmement serrée à la mairie de Vancouver, et d’autres bouleversements ont été enregistrés dans les élections municipales dans la région.

Les résultats ont été annoncés tôt dimanche matin, et ses partisans ont célébré la victoire de M. Stewart comme celle d’un premier maire indépendant à Vancouver depuis plus de 30 ans.

Il a devancé le candidat de la formation Non-Partisan Association (NPA) Ken Sim par seulement 984 voix.

M. Stewart a déclaré à une foule de partisans qu’ils avaient voté pour «un plan audacieux, mais réalisable». Il a ajouté qu’il commencerait immédiatement à tenir ses promesses électorales, telles que l’augmentation du nombre de logements et la création d’un groupe de travail dans le Downtown Eastside visant à enrayer la crise des opioïdes.

M. Sim a affirmé tôt dimanche matin qu’il ne cédait pas la victoire, disant croire qu’il restait encore des bulletins de vote à comptabiliser.

La victoire de M. Stewart met fin au règne de dix ans de Vision Vancouver sous le maire sortant Gregor Robertson, qui n’a pas brigué sa réélection et qui a laissé derrière lui une crise du logement devenue le principal thème de la campagne.

C’est l’un des nombreux revirements dans la région métropolitaine de Vancouver qui a également vu le retour de l’ancien maire Doug McCallum à Surrey et une victoire de l’ancien pompier Mike Hurley ayant éclipsé le maire Derek Corrigan fort de cinq mandats à Burnaby.

Impact sur le gouvernement provincial minoritaire

À Nanaimo, la victoire du député néo-démocrate Leonard Krog met en doute le maintien au pouvoir du gouvernement provincial minoritaire, étant donné que son départ enclenchera une élection complémentaire.

Cela ne sera pas suffisant pour faire basculer l’équilibre du pouvoir en faveur des libéraux contre un gouvernement néo-démocrate minoritaire soutenu par les verts, mais il l’amènerait au bord de la falaise.

Les libéraux ont 42 sièges à l’Assemblée législative, et les néo-démocrates en ont 41, incluant celui occupé par M. Krog. Les verts ont trois sièges, et il y a un député indépendant.

Aussi dans National :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!