VANCOUVER – Une compagnie de transports en autobus de Coquitlam, en Colombie-Britannique impliquée dans un accident meurtrier, récemment, s’est vu retirer son droit de circuler sur les routes américaines par le département des transports des États-Unis en raison de ses nombreuses et flagrantes violations et déficiences en matière de sécurité.

La compagnie Mi Joo Tour and Travel Ltd. a reçu l’ordre de cesser ses activités mardi alors que le département a révélé que le conducteur de l’autobus avait été sur la route bien au-delà de la limite de 70 heures.

L’autobus rempli à pleine capacité a dérapé sur une autoroute de l’Oregon, heurtant un banc de neige et tuant neuf personnes tout juste avant le Nouvel An.

La compagnie et son président, Edward Kang, ont reçu une mention de «danger imminent», ce qui signifie que des mesures de sécurité n’avaient également pas été respectées par le passé.

La Federal Motor Carrier Safety Administration a indiqué que la compagnie avait été incapable de respecter les mesures de base afin de s’assurer que le chauffeur soit suffisamment reposé lorsqu’il est au volant.

De plus, l’enquête a révélé que la compagnie n’avait pas de système de gestion de sécurité en place afin de surveiller ses conducteurs.

L’ordre de 11 pages du département indique aussi que le chauffeur, Haeng Hwang, avait été sur la route pendant 92 heures lors d’un périple de huit jours quand il a été impliqué dans un accident un peu avant 10 heures le 30 décembre sur l’autoroute 84 en Oregon.

On peut ensuite lire plusieurs autres exemples de violations de règles de sécurité et de punitions écopées au civil.

On ignore si la compagnie pourra continuer à opérer en Colombie-Britannique.

Le ministre provincial du Transport n’était pas disponible afin de fournir l’état du permis de travail de la compagnie.

Aussi dans National :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!