TORONTO – Le premier cas de rage détecté à Toronto en près de 80 ans a sans doute été infecté à l’extérieur du Canada.

L’Agence de la santé publique de Toronto a indiqué que la souche du virus de la rage extraite du patient non-identifié correspond à celle trouvée sur l’île d’Hispaniola.

Selon les informations qui ont été communiquées, le patient est un homme qui a travaillé en République dominicaine pendant plusieurs mois avant de revenir récemment au Canada.

La Dre Elizabeth Rae a déclaré que la souche du virus était l’une de celles retrouvées chez les chiens et les mangoustes d’Hispaniola, l’île que se partagent Haïti et la République dominicaine.

Elle a ajouté que Santé Canada avait alerté les autorités de la République dominicaine, et que l’agence fédérale évaluait si les personnes avec qui le patient est entré en contact devaient être vaccinées contre le virus mortel.

Selon la Dre Rae, environ 125 personnes ont été contactées, mais que moins de 20 personnes seulement auraient sans doute besoin d’un traitement préventif.

Aussi dans National :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!