Archives Métro

OTTAWA – Les contribuables disposeront de cinq jours de plus pour envoyer leurs déclarations de revenus cette année, en raison d’une bévue de l’Agence du revenu du Canada (ARC).

Normalement, la plupart des contribuables auraient dû produire leurs déclarations fédérale et provinciale avant le 1er mai — vendredi. Mais à cause d’une «erreur humaine», certains Canadiens ont reçu de l’ARC «une communication faisant mention d’une date limite erronée pour la production des déclarations de revenus de 2014, soit le 5 mai 2015 plutôt que le 30 avril».

Un porte-parole de la ministre du Revenu national a indiqué que Kerry-Lynne Findlay avait envoyé une directive pour s’assurer qu’aucun citoyen ne serait pénalisé.

L’ARC n’imposera donc ni intérêts ni pénalité aux particuliers qui produiront leur déclaration de revenus de 2014 au plus tard à minuit le 5 mai 2015.

Revenu Québec a rapidement annoncé, mardi, qu’il accorderait exceptionnellement le même délai supplémentaire de cinq jours, afin «que personne ne soit pénalisé à la suite de la décision de l’Agence du revenu du Canada».

L’Agence du revenu du Canada avait également repoussé la date butoir au 5 mai l’an dernier à la suite de la découverte d’un virus informatique, un problème qui l’avait obligée à interrompre ses services informatisés pendant cinq jours. Quelque 900 numéros d’assurance sociale avaient été volés des serveurs de l’ARC pendant une période de six heures.

La date butoir pour les déclarations fédérales des travailleurs indépendants et leurs époux ou conjoints de fait est toujours fixée, par ailleurs, au 15 juin.

Aussi dans National :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!