Chris Young/THE CANADIAN PRESS Santokh Bola

TORONTO – Un homme qui a été battu par deux policiers au cours d’une arrestation qui a été filmée plus tôt ce mois-ci à Toronto a déposé une poursuite en dommages de 5 millions $, mercredi.

Santokh Bola allègue que les deux agents ont procédé à une arrestation illégale, qu’ils l’ont attaqué sans qu’il ne les ait provoqués et qu’ils ont utilisé une force excessive.

La police a ensuite ajouté l’insulte à l’injure en méprisant des membres de sa famille, qui se sont plaints de la situation, a fait valoir la famille de M. Bola.

«Vous vous adressez à des gens en autorité, vous vous attendez à ce qu’ils fassent quelque chose, mais non», a soutenu la soeur de la présumée victime, Sonia. «C’était frustrant, c’était fâchant.»

M. Bola, âgé de 21 ans et originaire de Woodbridge en Ontario, conduisait sa voiture aux alentours de 20h, le 1er novembre.

Il venait tout juste de se stationner dans le quartier West-End lorsque deux agents de police, armes au poing, se sont approchés de lui en criant «à terre ou on tire», selon la déposition qui n’a pas encore été prouvée en cour.

Une captation vidéo réalisée avec un téléphone cellulaire montre M. Bola en état d’arrestation qui crie «Je n’ai rien fait, monsieur». La victime répète ces paroles plusieurs fois pendant que les policiers lui assènent rapidement 11 coups de poing, de genoux et de pieds.

M. Bola, qui souffre d’une déficience intellectuelle, a souffert de contusions et de coupures à la tête et au visage et pourrait avoir été blessé au cerveau, peut-on lire dans la plainte.

«Il a peur. Il dort avec une lumière allumée. Il fait des cauchemars. Ça l’a traumatisé. On voit la peur dans ses yeux. C’est tellement triste», laisse tomber Sonia Bola.

«Ces personnes doivent être tenues responsables de ce qu’elles ont fait», ajoute-t-elle.

M. Bola n’a pas pris la parole lors de la conférence de presse organisée par ses avocats pour discuter de la plainte et visionner la bande vidéo.

Sa famille refuse de dévoiler qui a filmé l’arrestation musclée.

Le porte-parole de la police de Toronto, Mark Pugash, a fait valoir que la vidéo ne montrait en rien les informations que la police détenait avant de procéder à l’arrestation.

Il soutient que les deux agents répondaient à un appel pour un vol commis dans le secteur.

«Quelques minutes plus tôt, la police avait reçu un appel — un des plus dangereux et urgents que nous ayons — au sujet d’un homme armé d’un couteau et nous avions une description du suspect», a clamé M. Pugash.

M. Bola avait été relâché le jour même et aucune accusation n’avait été portée contre lui.

Aussi dans National :

Nous sommes présentement en train de tester une nouvelle plateforme de commentaires sur notre site web. Grâce à Facebook Comments, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!