Chantal Lévesque/Métro Elizabeth May

OTTAWA – C’est Elizabeth May qui a été la chef de parti ayant le plus dépensé pour sa réélection, en octobre dernier.

Selon les rapports financiers des candidats, publiés par Élections Canada, la chef du Parti vert a dépensé en tout près de 230 000 $ pour conserver son siège dans Saanich-Gulf Islands, en Colombie-Britannique. L’association de circonscription a investi 224 000 $ pour la réélection de Mme May, qui a été la seule candidate du Parti vert à être élue aux Communes le 19 octobre.

Justin Trudeau, qui a mené ses troupes libérales à une éclatante victoire électorale, a dépensé un peu plus de 183 000 $ pour conserver son siège montréalais de Papineau. Son association de circonscription a versé 175 000 $ à sa campagne, alors que le Parti libéral du Canada a contribué à hauteur d’environ 33 000 $ à la réélection de son chef.

Le chef des conservateurs, Stephen Harper, a dépensé un peu plus de 117 000 $ pour sa réélection facile dans Calgary-Heritage.

C’est le chef du Nouveau Parti démocratique, Thomas Mulcair, qui a été le chef d’un parti national ayant dépensé le moins: environ 105 000 $ pour conserver son siège d’Outremont, à Montréal.

Gilles Duceppe, qui était sorti de sa «retraite politique» pour revenir diriger le Bloc québécois à quelques mois du scrutin, a dépensé un peu plus de 70 000 $ de contributions politiques pour tenter de reprendre son ancienne circonscription de Laurier—Sainte-Marie. Il a finalement été battu par la députée sortante, la néo-démocrate Hélène Laverdière.

Le total pour chacun des candidats inclut les dépenses admissibles par la loi électorale et d’autres dépenses non assujetties à cette limite.

Aussi dans National :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!