Thinsktock Le Grand prismatic spring du parc Yellowstone

Des hommes de Vancouver qui publient dans les médias sociaux les images de leurs pérégrinations dans le monde entier sont accusés par les autorités du parc national Yellowstone, aux États-Unis, de s’être un peu trop approchés d’un site naturel protégé.

Charles Ryker Gamble, Alexey Andriyovych Lyakh et Justis Cooper Price-Brown, membres du groupe «High on Life SundayFundayz», ont été accusés lundi au criminel d’avoir quitté les sentiers réservés aux visiteurs autour du «Grand Prismatic Spring», un énorme bassin d’eau chauffée par le noyau de la Terre.

Sur leur site internet, les bourlingueurs s’excusaient mardi de leur «excès de zèle» pour obtenir le meilleur cliché possible. Cette mauvaise décision, écrivent-ils, n’est pas fidèle au respect qu’ils vouent à l’environnement. Pour s’excuser, les hommes offrent de verser une contribution de 5000 $ au célèbre parc national.

Le «Grand Prismatic Spring» est le plus important bassin géothermique du parc Yellowstone, dans le Wyoming.

Selon l’acte d’accusation, les visiteurs doivent emprunter les sentiers qui leur sont réservés afin d’assurer la sécurité du public et la pérennité des sites. Or, les Rangers du parc Yellowstone soutiennent que plusieurs photos montrant quatre hommes au site «Grand Prismatic Spring» ont été publiées sur la page Facebook du groupe, puis retirées dimanche dernier.

C’est un visiteur du parc national qui aurait alerté les autorités de la présence de délinquants à l’extérieur des sentiers, samedi dernier. Ce visiteur a produit 26 photos et une vidéo où l’on verrait, semble-t-il, des hommes à environ 23 mètres du sentier. Selon l’acte de mise en accusation, les hommes ont même touché l’eau du bassin.

Aucune des allégations n’a été prouvée en cour.

Aussi dans National :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!