François Mori/STF/AP Leila Slimani

L’auteure franco-marocaine Leïla Slimani a reçu jeudi le prix Goncourt, qui récompense la littérature en français, pour son second roman, Chanson douce.

Ce dernier a été préféré à L’autre qu’on adorait de Catherine Cusset, Petit Pays de Gaël Faye et Cannibales de Régis Jauffret.

Slimani succède à Mathias Enard, récompensé l’an dernier pour son roman Boussole.

Une autre récompense littéraire, le prix Renaudot, était aussi remis en France jeudi, et c’est Babylone de la Parisienne Yasmina Reza (à qui on doit entre autres Le dieu du carnage) qui a été couronné du côté des fiction. L’ancienne directrice adjointe du magazine L’Obs, Aude Lancelin, a quant à elle reçu le prix essai pour Le Monde libre.

Aussi dans Culture :

blog comments powered by Disqus