Denis Beaumont/Métro Angèle Dubeau

Mardi soir à la Galerie Gora, Angèle Dubeau lançait Game Music. Un disque sur lequel elle réinvente des musiques de jeux vidéo très populaires parmi les manipulateurs de manettes.

Paru sous la réputée étiquette de musique classique Analekta, le tout nouveau projet de la violoniste québécoise risque de surprendre son public habituel et de faire bien des heureux parmi les gamers. En effet, accompagnée par La Pietà, son ensemble à cordes féminin, Angèle Dubeau y propose des réorchestrations de thèmes musicaux tirés de Final Fantasy, de Splinter Cell, d’Assassin’s Creed, et on en passe.

On peut même entendre la célèbre chanson de Tetris qui, rappelons-le, était à l’origine inspirée d’un menuet de Bach. «C’est un projet très audacieux pour moi, a admis la musicienne. J’ai poussé ma curiosité à l’extrême en allant puiser dans ce répertoire. Mais je suis vraiment très, très fière de ce projet!»

Avouant que, contrairement à 500 millions d’inconditionnels, elle ne joue pas à Angry Birds, car elle a peur «de devenir une addict si elle essaye», Angèle Dubeau se réjouit de pouvoir rejoindre un plus grand public avec son nouvel album. «Ce qui me fait plaisir, c’est de penser que, grâce à ce disque, des jeunes vont entendre des instruments de musique classique pour la première fois. C’est une grande fierté pour moi.»

Musique de jeux vidéo
Présentement en magasin

Aussi dans Culture :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!