La superstar de la pop américaine Taylor Swift a annoncé dimanche qu’elle boycottait le nouveau service de streaming du géant Apple, s’estimant financièrement lésée.

Apple, qui doit démarrer au 30 juin un service de musique en ligne, est ainsi la deuxième entreprise dans le collimateur de la jeune chanteuse de 25 ans qui a déjà quitté le numéro un mondial du secteur, le suédois Spotify.

Taylor Swift a écrit sur son compte Tumblr « trouver choquant et décevant » qu’Apple Music ne la rémunère pas pour ses chansons qui seraient écoutées en ligne gratuitement pendant une période d’essai de trois mois réservée aux nouveaux abonnés.

La chanteuse a estimé que cela allait « complètement à l’encontre de cette entreprise historiquement progressiste et généreuse » que serait la marque à la pomme.

C’est son album « 1989 », en tête des ventes aux États-Unis l’an passé, qui serait inaccessible sur Apple Music, même si Taylor Swift s’est gardée d’annoncer un retrait de tous ses disques.

Elle a aussi assuré qu’elle ne parlait pas uniquement en son nom mais pour tous les artistes « qui redoutent de s’exprimer publiquement parce qu’on admire et on respecte tant Apple ».

Avec son nouveau service de streaming, Apple espère redevenir le chef d’orchestre pour la musique en ligne, où il devra toutefois prouver sa valeur ajoutée comparé au concert d’offres déjà proposées par Spotify, YouTube, Deezer et autres Pandora.

Aussi dans Culture :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!