picture alliance / dpa La princesse Stéphanie de Monaco

Il y a plus de 30 ans, la princesse Grace de Monaco perdait la vie dans un accident de voiture. Sa fille Stéphanie, qui se trouvait également dans le véhicule, avait 17 ans et elle a réussi à se reconstruire après ce drame.

Elle révèle : «Émotionnellement, malheureusement, ce sont les gifles que vous assène l’existence qui vous rendent plus fort. Ce que l’existence nous présente, bon ou mauvais, il faut le vivre. Il n’est pas toujours facile de prendre la bonne décision – moi-même, je me suis trompée parfois. Mais tout a un sens.»

Une épreuve qui l’a façonnée et l’a préparée à affronter sa vie de princesse sous les projecteurs : une vie de luxe, mais aussi de contraintes, sous la violence des projecteurs.

Elle confie : «J’ai commencé à penser de cette manière après l’accident de voiture qui a causé la mort de ma mère. Lorsque je suis arrivée à dépasser ma colère, le sentiment d’injustice qui m’habitait, au lieu de m’apitoyer sur mon sort, je me suis dit: ‘Attends, logiquement, tu aurais dû disparaître toi aussi; si on t’a gardée en vie, c’est qu’il y a une raison.»

Une belle leçon de courage qui l’a aidée à surmonter son chagrin et à se construire. À 50 ans, aujourd’hui, Stéphanie de Monaco est elle-même maman et s’accroche à son mantra: «Tu as une place dans ce monde, à toi de la trouver».

Il semblerait que celle que l’on a longtemps estampillée «princesse rebelle» ait bel et bien trouvé sa voie.

Aussi dans Culture :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!