BROSSARD, Qc – Tomas Fleischmann souhaite recréer chez le Canadien la bonne entente qu’il avait avec Alexander Semin, à l’époque où les deux attaquants évoluaient ensemble avec les Capitals de Washington.

Ayant reçu une invitation tardive du CH, il y a quelques jours, le vétéran Tchèque s’est dit confiant de prouver qu’il a encore du bon hockey dans le corps. Il estime qu’il peut même jouer un rôle important à l’attaque, à l’aile gauche de préférence, même si sa production est nettement en déclin depuis deux saisons.

Il a évoqué les succès qu’il a connus avec Semin chez les Capitals. Des souvenirs déjà lointains, qui remontent à il y a quatre ans.

«C’est un très bon joueur, un marqueur, a dit Fleischmann au sujet de Semin. J’ai réellement apprécié de jouer avec lui. C’est vrai qu’il traîne une réputation peu enviable. Mais si vous vous entendez bien avec lui, il n’y a pas de problème. J’ai joué avec plusieurs joueurs au cours des trois dernières saisons et il a été le meilleur avec lequel j’ai été jumelé.»

Fleischmann a minimisé également la réputation de joueur difficile à diriger pour en entraîneur qui colle à la peau du Russe.

«Il n’est pas difficile à diriger s’il marque des buts comme il doit le faire», a-t-il tranché.

Cette semaine encore, le président des Hurricanes de la Caroline, Don Waddell, n’a pas été tendre à son endroit, en déclarant que Semin ne pouvait plus suivre le rythme de jeu dans la LNH et qu’il n’a fait qu’à sa tête avec l’entraîneur Bill Peters la saison dernière. En juillet, les Hurricanes ont racheté les trois dernières saisons du contrat de cinq ans s’élevant à 35 millions $ US qu’ils avaient consenti à Semin, en 2013.

Le Canadien a décidé de courir un risque en lui offrant un contrat d’une saison, à 1,1 million $ US.

Pour remplacer Pacio?

Pour revenir à Fleischmann, son invitation peut être liée à une absence probable en début de saison de Max Pacioretty, comme l’a soulevé jeudi le joueur de centre Torrey Mitchell. Fleischmann représente une police d’assurance intéressante, même s’il a perdu sa touche à l’attaque depuis deux saisons.

On devrait en savoir davantage prochainement quant à l’état de santé de Pacioretty, qui s’est blessé à un genou en juillet, qui a par ailleurs recommencé à patiner depuis environ une semaine.

Fleischmann n’a réussi que huit buts au cours de chacune des deux dernières saisons, d’où le désintéressement des équipes à son endroit à l’ouverture du marché des joueurs autonomes cet été. La saison dernière, les Panthers de la Floride l’ont échangé aux Ducks d’Anaheim.

«La dernière saison ne s’est pas déroulée comme je l’aurais souhaité, a-t-il commenté. Je n’ai pas obtenu beaucoup de temps de jeu en Floride. Je m’attendais de faire partie du groupe des six premiers attaquants, mais ça ne s’est pas produit. À Anaheim, j’ai vécu une belle expérience en séries éliminatoires. J’espère me reprendre cette saison.»

Fleischmann a connu sa plus fructueuse saison dans la LNH en 2011-12, avec 61 points, dans l’uniforme des Panthers. Il a enchaîné avec 35 points en 48 rencontres au cours de la saison écourtée suivante.

Il a côtoyé Craig Ramsay, qui faisait partie du groupe d’entraîneurs des Panthers. Ramsay vient d’être engagé à titre de conseiller au groupe d’entraîneurs par le Canadien. Il a sans doute eu son mot à dire dans l’invitation qu’on lui a lancée.

«Je ne sais pas, mais j’espère bien», a répondu le principal intéressé avec le sourire, quand on lui a posé la question.

Aussi dans Canadien de Montréal :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!