Monsieur le maire Gagnier, «c’est devenu malsain», pour employer votre expression passée attribuée au titre de l’article paru dans le Courrier Ahuntsic en octobre 2011. Un climat qui a grandi à cause de l’inaction des hommes de bien vis-à-vis ces gens qui ignorent le respect par soif d’argent, de pouvoir ou d’intérêt personnel.

Faut-il croire que, pour en finir, une commission d’enquête sur la construction va tout régler? À mon avis, c’est davantage à tous les jours, dans l’action de nos dirigeants et citoyens, qu’il faut être solidaire.

Vous étiez soulagé qu’une commission ait été autorisée et heureux de dire que chez-nous, on n’a pas de problème de corruption ou de collusion: «Nous n’avons pas eu à nous interposer et trancher dans un dossier ou un autre.»

Que se passe-t-il, monsieur le Maire, avec les livres comptables de l’ancienne administration d’Ahuntsic que vous avez remis à l’escouade Marteau?

Et pour mon dossier dénonçant ce non respect de la non-conformité sur la règlementation de la construction, ces supposés responsables qui se croient sûrement au-dessus des lois? Ce dossier ouvert depuis septembre 2001, entre vos mains en 2010, toujours en suspens malgré le supposé appui de mon conseiller municipal et l’envoi de lettres et copies de documents démontrant clairement la situation.

Il est vrai qu’il est plus facile de m’ignorer que de s’interposer et trancher, agir avec justice, non être observateur. Votre serment comme élu vous donne des responsabilités, et sachez que pour que la corruption triomphe, seule suffit l’inaction des hommes de bien.

Je suis un citoyen déçu et révolté, qui a dénoncé avec respect et honnêteté une situation quant au respect de la règlementation en matière de construction. Mais je suis condamné à payer et à subir, toujours à la recherche d’un homme de bien, solide et d’action.

Citoyens, gardez les yeux bien ouverts, car nombreux sont ceux qui nous appuient en parole, mais très peu dans l’action. Soyons vigilants, car l’intérêt public peut être menacé.

Robert Tétreault

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!