Gracieuseté Le coût total des travaux à la bibliothèque Maisonneuve est estimé à 23 M$.

Plus de places assises, jardin sur le toit, salle communautaire et café, les nouveaux aménagements du projet de rénovation et d’agrandissement de la bibliothèque Maisonneuve sont nombreux.

C’est dans le cadre d’une activité portes ouvertes, le 24 mars dernier, que les différents artisans du projet ainsi que certains membres de l’arrondissement ont présenté les plans qui allaient éventuellement constituer la nouvelle bibliothèque Maisonneuve.

Pour remédier au manque d’espace, la Ville de Montréal avait lancé, au printemps dernier, un concours d’architecture afin de procéder à des travaux d’agrandissement du bâtiment patrimonial.

«Il y a eu une étude qui a démontré clairement que la superficie de la bibliothèque était insuffisante pour la population qu’elle dessert», avait mentionné la responsable de la Culture au comité exécutif, Christine Gosselin.

Les firmes Dan Hanganu architectes et EVOQ Architecture avaient finalement été proclamés gagnants du concours.

Leur projet prévoit, entre autres, la construction d’annexes vitrées de chaque côté du bâtiment. L’objectif est de faire passer la surface totale de la bibliothèque de 1240 à 3315 m2.

Cet aspect du plan ne plait toutefois pas au groupe citoyen Patrimoine HoMa, qui s’y oppose fermement depuis le début et déplore la dénaturation du bâtiment historique.

«C’est un édifice majestueux sur trois façades. En enlevant du terrain autour et en le remplaçant par des cages en verre futuristes, ça ne met pas en valeur, ça le dénature», avait mentionné à TC Media Denis Côté, créateur de Patrimoine HoMa.

Nouveauté
Avec la superficie ajoutée, de nouveaux aménagements pourront voir le jour.

«La bibliothèque passera d’un lieu physique de savoir à un espace citoyen collectif», explique-t-on.

Parmi l’un des changements importants, la bibliothèque se dotera de nouveaux documents dans sa collection. Les ouvrages accessibles au public passeront donc à 85 000.

Également, 320 places assises seront mises en place, alors qu’il en avait autrement que 86. Soixante et un postes internet seront disponibles, contre 6 aujourd’hui.

Un studio créatif de style Fab Lab, un jardin sur le toit, une bibliomobile, un café, une agora et une salle communautaire seront aussi construits.

Les citoyens pourront encore se prononcer sur ce qu’ils souhaitent retrouver à la nouvelle bibliothèque, car trois démarches participatives auront lieu dans les prochains mois. La première, qui portera sur les espaces de création, se tiendra d’ici la fin avril. Les espaces publics extérieurs seront l’objet d’une assemblée en mai et le codesign sur la programmation aura lieu à l’été 2019.

Rappelons que le coût total de ce projet est estimé à 23 M$. Selon l’échéancier actuel, les travaux devraient se terminer en 2021.

Bâtiment historique
Construit en 1912, le bâtiment avait pour premier mandat d’abriter l’Hôtel de ville de Maisonneuve.

Lors de l’annexion de la ville de Maisonneuve à Montréal, l’immeuble a perdu ses fonctions primaires.

Il a ensuite été occupé quelques années par une école. L’Institut du Radium de l’Université de Montréal s’y est aussi installé pour effectuer des recherches sur le cancer, entre 1925 et 1967.

Après réaménagement, des services municipaux ont occupé le bâtiment jusqu’en 1981. Par la suite, la Maison de la culture Maisonneuve s’y est installée, avant que la bibliothèque y soit officiellement aménagée.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!