Vicky Michaud/ TC Media Plusieurs propriétaires de chiens se promènent encore sur les bords du canal de Lachine, malgré l'interdiction de la faire. Certains par ignorance, d'autres en signe de protestation.

Depuis le 16 avril, il est interdit de se promener avec toutou le long des berges dans l’arrondissement de Lachine. Cette interdiction émane d’une bataille entre les propriétaires de chiens et les résidents n’en possédant pas, qui refusent d’avoir à subir les inconvénients de ces visiteurs à quatre pattes.

En février 2015, un projet-pilote avait coupé la poire en deux, levant l’interdiction complète et permettant aux bêtes de se promener en toute liberté dans les parcs en dehors de la haute saison touristique, d’octobre à avril. Mais cela serait insuffisant, aux dires des propriétaires.

« Je me sens considérée comme une citoyenne de second ordre, clame Marie-Claire Émond, une citoyenne de Lachine depuis 23 ans. Pendant six mois je n’aurai pas le droit de me promener sur le gazon au bord de l’eau avec mon chien, mais je vais avoir le droit de me promener sur un trottoir brûlant de quatre pieds .»

Pour le maire de l’arrondissement, Claude Dauphin, le règlement est motivé par le nombre de visiteurs, près de 50000, sur le bord de l’eau durant les weekends de la haute saison. Les multiples activités sur les berges, dont l’école de voile, et des raisons de sécurité ont aussi été considérées.

« Je pense qu’on a déjà fait un gros pas en levant l’interdiction durant les mois d’hiver, et nous tentons de construire plus de parcs à chiens, mais les électeurs en ont décidé autrement pour ce qui concerne le bord de l’eau. On reçoit beaucoup de plaintes de gens qui ne veulent pas de chiens sur les rives », explique le maire.

Tourisme canin
Maggie est une jeune bouledogue. Ses propriétaires, Laurence et Frédéric, ne sont pas Lachinois. Ils sont venus relaxer sur une butte de gazon dans le parc René-Lévesque, à Lachine. Ils ignoraient qu’ils n’avaient plus le droit d’être accompagnés de leur bête par cette belle journée du 16 avril.

« C’est vraiment dommage. Nous habitons au centre-ville et nous pensions avoir trouvé l’endroit idéal pour redonner un peu de liberté à notre animal», déplore Laurence, un peu mal à l’aise d’avoir contrevenu à la loi.

Selon le jeune couple, certaines mesures préventives pourraient facilement être imposées afin de permettre à tout le monde de cohabiter dans les parcs en bordure du canal. Il suggère l’obligation de tenir le chien en laisse en tout temps, comme c’est le cas à Verdun et certains autres des 12 arrondissements en bordure de l’eau.

Lachine n’entend pas modifier son règlement.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!