L’année 2012 nous a laissé bien des souvenirs, parfois heureux, mais aussi d’autres, beaucoup moins agréables. Sur le plan personnel, je déplore le décès de Danielle Gravel, ma sœur, décédée le 16 octobre dernier d’un cancer de la vésicule biliaire. L’année 2012 porte ses grands disparus laSallois, notamment Jean-Paul Morin, fondateur du collège LaSalle, et l’ex-maire de LaSalle, le docteur Michel Leduc.

Qu’est-ce que nous pouvons retenir de l’héritage du maire Leduc? Avec une équipe dynamique, l’administration municipale est réorganisée, la Corporation de développement économique voit le jour, de même que le recyclage des déchets, la restauration du Moulin Fleming, la création du Centre culturel et communautaire Henri-Lemieux, la revitalisation des anciens quartiers (Highland et Bronx), la construction de l’Aquadôme, la réfection du pont Knox, la prise en charge par la Ville du problème de l’ancien dépotoir, situé près du boulevard Shevchenko, et le traitement de la terre contaminée, l’arrivée de Super C, du Carrefour Angrignon, sur le boulevard Newman, le maintien de Kruger dans le territoire laSallois, la construction de la bretelle d’accès à l’autoroute 20, toutes ces réalisations restent des contributions appréciables du maire Leduc et de son équipe.

Le caractère même du maire lors des réunions du conseil municipal reste légendaire. Certains citoyens l’on appris à leurs dépens. Ville de LaSalle a pris un nouveau visage, les entrepreneurs avaient une oreille attentive de la part du maire Leduc. Le développement de LaSalle se compare-t-il à celui de l’arrondissement du même nom? Le temps nous fournira la réponse.

Fils de Joseph-Oswald-Roland Leduc et de Jeanne Vinet, né à Châteauguay, le 4 juillet 1941. Michel Leduc épouse Micheline Séguin, fille d’Alfred Séguin et de Mariette Pelletier, à la paroisse de L’Enfant-Jésus, à Tracy, le 7 août 1965.

Cours classique au Séminaire de Valleyfield. Études en médecine à l’Université de Montréal, suivi d’un internat à l’hôpital Saint-Luc, à Montréal.

Il ouvre son cabinet de médecin à LaSalle en 1965, tout en oeuvrant à l’hôpital de LaSalle. Il réclame l’agrandissement de l’hôpital et le maintien du service d’obstétrique; il préside aussi le conseil des médecins. Fondateur de la clinique du Médicentre (1971), il préside la corporation de gestion de ce centre, Phamir jusqu’en 1979.

Membre fondateur du parti de l’Action civique, il se présente aux élections municipales en 1979, mais subit la défaite aux mains du candidat sortant, Gilles Beauchamp. En 1983, il se présente à la mairie, à la tête de l’Action civique et remporte la victoire contre le maire sortant Gerald Raymond, avec 60 % des votes; son parti remporte 9 sièges sur 12, alors que le parti municipal n’en garde que 2 et qu’un indépendant est élu. Réélu à quatre reprises, son caractère irascible lui fait graduellement perdre de la popularité. Il profite de la fusion forcée des 27 municipalités de l’île de Montréal pour quitter la politique, le 31 décembre 2001. Par la suite, il se consacre activement à la pratique de la médecine en cabinet privé dont la compétence s’avère fort appréciée de sa clientèle. Cependant, en 2008, un différend avec le Collège des Médecins le place sur la sellette. Il décède à Salaberry-de-Valleyfield, le 14 septembre 2012.

Source : les Biographies laSalloises livre à paraître en 2013 avec la participation de Pierre-F. McDuff et Denis Gravel.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!