Collaboration spéciale Le Carrefour alimentaire pour tous accueille aussi les ateliers semis du système alimentaire pour tous.

Le système alimentaire pour tous a inauguré son nouveau local, le Carrefour alimentaire pour tous. Il abrite l’essentiel de ses projets et accueille les citoyens qui veulent s’investir pour lutter contre l’insécurité alimentaire dans l’arrondissement.

Initiative citoyenne portée par le Comité de suivi en sécurité alimentaire (CSSA), Parole d’excluEs et Panier futé, le système alimentaire pour tous a pour objectif d’offrir un meilleur accès à une nourriture de qualité aux Nord-montréalais. Il a récemment inauguré le Carrefour alimentaire, situé au 5872 du boulevard Léger. L’endroit se veut avant tout un lieu de rencontres.

«Le Carrefour est un espace où le citoyen peut tisser du lien social. Il peut juste venir prendre un café et jaser. Cela permet de briser l’isolement, de sortir les gens de chez eux» explique Noria Belamri, membre du Comité permanent citoyen.

Le Carrefour alimentaire souhaite aussi devenir un espace de réflexion autour des enjeux de l’alimentation.
«Ici, les citoyens peuvent amener leurs idées. C’est un endroit où nous rallions les forces qui travaillent sur la question de l’alimentation» déclare Isabelle Alexandre, porte-parole du CSSA.

C’est d’ailleurs au Carrefour que l’idée d’un frigo communautaire est née. Le local accueille aussi les rencontres du Système alimentaire pour tous et la coopérative d’économie sociale Panier Futé Coop.

Coopérative qui grandit
Opérationnelle depuis mars 2016, la coopérative a pour mission de vendre de la nourriture de qualité à un coût 30% moins élevé que les prix du marché. Depuis son installation au cœur du Carrefour alimentaire, le nombre de ses membres a augmenté de 130%.

«Les nouveaux membres sont très fidèles et ont développé un sentiment d’appartenance beaucoup plus rapidement et facilement puisque nous avons un espace de vie stimulant et valorisant à leur proposer» se réjouit Gaétan Cirefice, directeur général de Panier Futé Coop.

Pour fonctionner, la coopérative demande à ses membres de donner 3h de leur temps par mois, en échange de leur accès à la nourriture à bas coût.

Lors du dernier conseil, l’arrondissement a accordé une contribution financière de 15 000$ à la coopérative afin qu’elle puisse acquérir un véhicule réfrigéré et ainsi, poursuivre son développement. Un coup de pouce qui devrait faciliter ses activités et la gestion des marchés du Nord que Panier Futé Coop assure désormais.

Aussi dans Actualités :

Nous sommes présentement en train de tester une nouvelle plateforme de commentaires sur notre site web. Grâce à Facebook Comments, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!