(Photo: Gracieuseté-Sylviane Robini) Présentement en tournée dans l’Ouest canadien, Christine Tassan et les Imposteures seront bientôt de retour pour une série de dates au Québec, dont à Sainte-Geneviève le 19 mars.

L’amitié partagée par Félix Leclerc et Django Reinhardt depuis leur rencontre par hasard lors de la première tournée française de Félix en 1951, a inspiré Christine Tassan et son groupe Les Imposteures à imaginer la trame musicale de cette histoire. Leur spectacle – issu du disque Entre Félix et Django sacré Album jazz de l’année aux Prix Opus 2017 – fusionne les univers des deux légendes leurs répertoires.

L’intention était de marier les pièces du poète chanteur québécois et du guitariste manouche, non pas seulement de les juxtaposer. Les pièces  Le P’tit Bonheur de Félix et Minor Swing de Django réunies ensemble font partie du lot de surprises que le quatuor féminin a préparé pour son spectacle du 19 mars à la salle Pauline-Julien.

«Félix et Django se sont rencontrés en France et sont devenus amis. On est parti de cette idée et on a fait tout un travail d’arrangements originaux pour réellement mixer leurs chansons, explique Christine Tassan. Dans certaines des pièces, les accords sont presque pareils… L’univers de l’un amène dans l’univers de l’autre.»

Swing et poésie

Au-delà de leur amitié qui s’est amorcée à un hôtel de Saint-Germain-des-Prés où ils logeaient tous deux au même palier, la musicienne souligne qu’il existe plusieurs parallèles entre Leclerc et Reinhardt.

«Ils sont de la même période, l’époque du swing et les pièces de Félix se swinguent d’ailleurs très bien. La musique très large et vaste de Django se marie aussi naturellement avec la poésie de Félix», observe-t-elle.

Le concept et l’histoire autour du quatrième album de la formation rallient à la fois le public de jazz manouche, les inconditionnels de Félix et les amateurs de la chanson québécoise. Entre Félix et Django a par ailleurs convaincu le milieu de la musique d’ici, puisqu’il a remporté le Prix Opus de l’Album jazz de l’année.

«Tous nos autres albums ont été en nomination à l’ADISQ ou aux Prix Opus, mais on n’avait encore jamais gagné. Ça fait du bien! C’est une reconnaissance géniale, surtout dans un milieu où il y a peu de femmes qui font du jazz manouche», mentionne la leader de la formation.

Imposteure en chef, elle foule les planches avec ses trois acolytes depuis maintenant 14 ans. Leur complicité et le plaisir qu’elles ont à jouer ensemble sont contagieux. «Il y a beaucoup d’humour entre nous sur scène. On a aujourd’hui cette unité et cette cohésion, deux éléments qui s’acquièrent lentement.»

Le spectacle Entre Félix et Django sera présenté à la salle Pauline-Julien le dimanche 19 mars, à 15h, en formule Salle intime. Informations: pauline-julien.com, 514 626-1616.

 

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!