Gracieuseté En visite (gourmande) au marché Jean-Talon...
L’automne est arrivé et c’est le temps de l’année où j’adore aller au Marché Jean-Talon le samedi matin faire mes provisions. L’ambiance est tellement chaleureuse, les étalages débordent de fruits et de légumes locaux, les marchands sont souriants, une odeur de crêpes règne à l’entrée et la panoplie de petites boutiques spécialisées m’attend ! Comme c’est festif, ça me rend de bonne humeur instantanément!

J’ai bien sûr une petite routine qui débute avec un arrêt obligatoire à la Pâtisserie Polonaise Wawel où j’engloutis un beigne aux prunes encore chaud! Comment vous expliquer le plaisir que j’en retire… disons tout simplement que c’est une expérience divine à moins de 2$. Qui dit mieux ?

Juste à y penser, je sauterais dans ma voiture en direction de ce lieu béni ! Bon, bon, continuons la tournée avec un arrêt aussi capital, j’ai nommé La Fournée des Sucreries de l’Érable. Que voulez-vous, c’est juste à côté des beignes aux prunes et c’est une torture beaucoup trop grande que de regarder tous ces desserts maison sans acheter un petit quelque chose. Alors, pas besoin de me tordre un bras, je suis toujours partante pour un carré à l’érable et un biscuit moelleux aux zucchinis et aux noix. Ouf, que c’est bon !

Ok, ok, je vous entends juger mon petit côté sucré alors que je me dirige toujours au restaurant Le Tartarin pour acheter une de leurs excellentes soupes maison. Vous voyez, mon petit ange santé fait son travail… Je file ensuite à la boutique du Veau de Charlevoix et je remplis mon sac de veau haché et de côtes de veau.

Lorsque je suis avec mes filles, je ne peux pas continuer sans arrêter déguster un smoothie chez Mangue et Melon. Un délice santé qui me déculpabilise un peu du beigne et du carré à l’érable… Juste un peu. Vient ensuite les morceaux de fruits et de légumes gratuits que mes enfants mangent jusqu’à épuisement des stocks. Je me sens toujours obligée d’acheter quelque chose, car autrement c’est vraiment très gênant…

À mi-parcours, on fait halte au Roi du Mais Sucré en achetant au passage plusieurs fruits et légumes. Mon chariot se remplit à vue d’oeil, mon ventre aussi, mais je ne peux m’arrêter devant tant d’abondance! En route vers la boucherie Capitol pour acheter un poulet aux herbes grillé sur la broche et, je ne peux m’en empêcher, quelques petits cannolis et un tiramisu pour ma fille Sarah. Rendu à cette étape, je fais passer mes envies sur le dos de mes filles. Bien entendu, Sarah va me laisser goûter : après tout, c’est moi qui paye !

Lorsque le chariot déborde, je dis toujours qu’il est temps de revenir à la maison pour concocter de bons petits plats! L’escapade est terminée malheureusement, mais… pour cette semaine seulement. Je vous laisse donc avec la recette du potage préféré de ma fille Margaux et je vous dis à tout bientôt!

Potage aux carottes, gingembre et coriandre

1/4 tasse d’huile d’olive

1 sac de 1 kg de carottes, pelées et tranchées

1 gros oignon haché

2 c. à thé de coriandre moulue

2 c. à thé de graines de coriandre broyées

2 c. à thé de gingembre frais râpé

2 c. à thé de macis moulu

6 tasses de bouillon de légumes

sel et poivre moulu au goût

Chauffer l’huile d’olive dans une casserole et faire revenir les carottes et l’oignon sur feu moyen. Couvrir et cuire 5 minutes en brassant à l’occasion.

Ajouter la poudre et les graines de coriandre, le gingembre et le macis. Faire sauter 1 minute en brassant.

Ajouter le bouillon et laisser mijoter 40 minutes, jusqu’à ce que les légumes soient bien cuits.

Réduire en purée au mélangeur.

Assaisonner au goût.

N’hésitez pas à doubler la recette et congelez pour une autre occasion.

Bon appétit!

Aussi dans Actualités :

blog comments powered by Disqus