TC Media- Archives Chantal Rouleau aura à l'oeil les dossiers de transports en commun dans l'est de Montréal.

La mairesse de Rivière-des-Prairies-Pointe-aux-Trembles Chantal Rouleau lance un appel à l’administration de Valérie Plante afin de faire avancer le dossier de la navette fluviale entre Pointe-aux-Trembles et le Vieux-Port de Montréal afin qu’elle voit le jour en 2018.

«Ce serait un beau geste de leur part pour démontrer leur volonté réelle d’améliorer la mobilité à Montréal», soutient Mme Rouleau. D’autant plus que c’est déjà connu que le transport en commun fait cruellement défaut dans l’Est.

«Cette proposition de Projet Montréal à l’effet que chaque Montréalais ait accès à un transport collectif à moins de 10 minutes de leur résidence et que le trajet entre le travail et la maison soit de 45 minutes et moins, moi j’achète ça.», ajoute-t-elle.

Celle qui sera responsable des dossiers liés à l’eau, à l’environnement et aux changements climatiques dans l’opposition, suivra donc la question de la «mobilité» de très près.

«On n’a pas beaucoup entendu parler, de la bouche de la mairesse, de l’Est et même de l’Ouest en matière de transport en commun. Je crois que c’est important que nous soyons reconnus comme des citoyens à part entière de la Ville de Montréal», dit-elle.

Dossiers à suivre

Le projet de navette fluviale a déjà fait l’objet d’une étude de faisabilité et un projet-pilote a eu lieu sur trois jours en mai alors que plus de 700 passagers ont pu essayer gratuitement la navette. «Un bateau qui accueillerait 50 personnes, ce serait l’équivalent de 50 voitures de moins sur les routes. L’étude, l’analyse, le sondage, le projet-pilote sont déjà tous réalisés», souligne Mme Rouleau qui croit que le projet est rendu à la réalisation.

D’autre part, elle se réjouit de la collaboration avec la Société de Transport de Montréal (STM), et du fait que Philippe Schnob demeure à la direction, pour l’ajout éventuel d’une ligne d’autobus efficace sur le boulevard Saint-Jean-Baptiste.

Au sein du parti

Équipe Coderre se cherche toujours un nouveau nom, mais en attendant, «un bon ciment s’est créé» dans l’équipe de l’opposition, affirme Mme Rouleau.

«Nous serons une opposition forte, constituée de gens d’expérience et aussi de la jeunesse, non pas seulement idéologique, mais réaliste», de dire la mairesse.

À savoir si elle souhaite se présenter à la chefferie, elle ne le sait pas encore. «Je suis maintenant de retour dans l’opposition, mais je veux que ce soit constructif. Il faut faire avancer les choses», se contente-t-elle de dire.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!